Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des caméras dans les tribunaux ? Un magistrat périgourdin trouve "indécent" de filmer des affaires familiales

-
Par , France Bleu Périgord

Bientôt des caméras dans les tribunaux ? C’est l’une des mesures du projet de loi "pour la confiance dans l'institution judiciaire" que prépare le ministre Éric Dupond-Moretti. Pour le magistrat Gérard Charollois, ça peut être une bonne chose, à condition de ne pas tomber dans le voyeurisme.

Filmer et diffuser les procès à la télévision permettrait de rendre confiance aux Français dans la justice selon Éric Dupond-Moretti
Filmer et diffuser les procès à la télévision permettrait de rendre confiance aux Français dans la justice selon Éric Dupond-Moretti © Maxppp - Hayoung Jeon

Une loi "pour la confiance dans l'institution judiciaire" est en préparation, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti en a présenté les grandes lignes. Parmi les mesures : en finir avec les remises de peine automatiques pour les détenus, augmenter le nombre de jurés pour les procès d’assises, ou encore filmer et diffuser les procès et les audiences à la télévision. "J'y suis tout à fait favorable pour ce qui concerne les procès répressifs, ce qui relève du pénal, c'est à dire la correctionnelle ou les assises", indique le magistrat Gérard Charollois, invité de France Bleu Périgord. En revanche, "filmer des débats familiaux, pour les divorces ou les gardes d'enfants, ça me paraît indécent." 

C'est une atteinte à l'intimité des gens. Maintenant, si certains souhaitent se donner en spectacle...

L'ancien vice-président du Tribunal judiciaire de Périgueux, aujourd'hui en fonction à Libourne, juge par ailleurs sévèrement la manière dont le Garde des sceaux a présenté certaines mesures. "L'effet d'annonce est populiste, mais _la participation des citoyens aux jurés d'assises est une excellente chose_", affirme Gérard Charollois. "Les magistrats y sont très favorables, c'est une façon pour le citoyen de s'approprier sa justice pour les crimes, les infractions les plus graves."

Gérard Charollois, magistrat, invité de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess