Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des camps de migrants évacués à Paris et Calais

- Mis à jour le -
Par France Bleu Paris

Ce mardi matin, les autorités ont lancé plusieurs opérations d'évacuation de plusieurs centaines de migrants. Au métro La Chapelle à Paris, quelque 400 personnes vivaient dans ce camp de fortune, situé sous le métro aérien. A Calais, deux camps ont été évacués.

L'opération a été menée porte de la Chapelle, à Paris
L'opération a été menée porte de la Chapelle, à Paris © Radio France - Benjamin Illy

C'est une vaste opération d'évacuation qui a été lancée, mardi matin entre 6h et 9h : une douzaine de camions de CRS a bloqué les accès autour de la station de métro La Chapelle, dans le nord de Paris. Objectif : déloger quelque 400 migrants installés dans un campement de fortune , sous le métro aérien.

Promesses d'hébergement

Ce campement, où certains vivent depuis des mois, voire depuis plus d'un an, hébergeait aussi bien des candidats à l'asile que des migrants "en transit" vers d'autres pays. Pour la plupart, les migrants sont soudanais, guinéens ou erythréens. 

Les forces de l'ordre ont évacué le camp, sans laisser ceux qui n'étaient pas sur place récupérer leurs quelques affaires. Les migrants ont ensuite été rassemblés sur un terre-plein central, avant d'être emmenés dans des bus. Plusieurs associations, dont Emmaüs, se sont rendues sur place. Pour chacun, les autorités ont fait une promesse d'hébergement.

A Calais, deux squats évacués

Un peu plus tard mardi matin, plusieurs dizaines de CRS se sont déployés sur deux camps de réfugiés de Calais : le squat Vandamme, l'un des plus vastes de la ville (il a abrité jusqu'à 200 personnes), et un autre surnommé "squat Leader Price", qui compte quelques dizaines de migrants. Une évacuation qui fait suite à une rixe survenue dans la nuit de dimanche à lundi, faisant 27 blessés. 

> PLUS D'INFORMATIONS SUR LES EVACUATIONS A CALAIS

Choix de la station

À venir dansDanssecondess