Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Beaumont-sur-Oise : un millier de personnes dans la rue en mémoire d'Adama Traoré

samedi 22 juillet 2017 à 19:12 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Un millier de personnes ont marché ce samedi de Persan à Beaumont-sur-Oise, pour rendre hommage à Adama Traoré, mort il y a un an lors d'une interpellation par les gendarmes. "Pas de justice pas de paix" ont scandé les manifestants qui dénoncent une "bavure".

Un participant à la marche en hommage à Adama Traoré ce samedi à Beaumont-sur-Oise
Un participant à la marche en hommage à Adama Traoré ce samedi à Beaumont-sur-Oise © Radio France - Mathilde Lemaire

Beaumont-sur-Oise, France

Un millier de personnes a défilé ce samedi après-midi entre Persan et Beaumont-sur-Oise, dans le Val d'Oise, pour réclamer "Justice pour Adama". Adama Traoré, 24 ans, est mort le 19 juillet 2016, après une interpellation par les gendarmee. L'enquête, d'abord dirigée par le parquet de Pontoise, a été dépaysée en début d'année à Paris.

"On a envie d'avoir confiance en la justice de Paris, on est dans une démarche constructive" a dit Assa Traoré, la soeur du jeune homme, au début du rassemblement, dénonçant toutefois la lenteur du processus judiciaire. "Ce n'est pas normal que cela prenne autant de temps pour que la justice soit rendue" complète une manifestante.

Beaucoup de manifestants sont venus dénoncer plus largement des "violences policières". "C'est important d'être là car ça ouvre la voie à toutes les personnes victimes de ces violences mais qui n'osent pas porter plainte" dit Odile, 20 ans, venue de Cergy.

Un long arrêt devant la gendarmerie de Persan, où le jeune homme est mort

Parti de Persan, le cortège s'est arrêté longuement devant la gendarmerie de la commune où Adama Traoré est mort. "On ne lâchera pas" dit un autre manifestant, ajoutant: "les gendarmes ne sont jamais condamnés dans ce type d'affaire et on demande que ça change dans cette République qui se dit être la République de la liberté de l'égalité et de la fraternité".

Assa Traoré a demandé que les gendarmes présents le jour de l'interpellation soient mis en examen. Ils n'ont pour l'heure pas été entendus par les juges en charge de l'affaire. La marche s'est terminée à Beaumont-sur-Oise, dans le quartier de Boyenval où Adama Traoré avait été interpellé il y a un an.