Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des chevaux retrouvés le crâne fracassé en Moselle

lundi 4 janvier 2016 à 16:11 Par Rachel Noël, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Des chevaux ont été retrouvés mutilés à Diederfing prés de Sarralbe, en Moselle le soir du 1er janvier. On les a frappés au crâne. L’acte de malveillance est privilégié.

Chevaux dans un parc (illustration
Chevaux dans un parc (illustration © Maxppp - Sébastien JARRY

57510 Holving, France

C'est la fille des propriétaires qui a fait le macabre découverte le soir du 1er janvier. Un des six chevaux que possèdent ses parents à Diederfing prés de Sarralbe a été tué le crane fracassé. Un autre a été gravement blessé. Il s’agit sans doute d'un acte volontaire.

Des images atroces

Une jument morte dans une marre de sang, le crane fracassé : c'est le spectacle que découvre Emilie, 17 ans le 1er janvier dernier ; Il est 21h, l'adolescente est seule à la maison où elle réside habituellement avec ses parents, à Dieferding, prés d’Holving en Moselle. Elle doit rentrer les chevaux qui sont dans le parc familial. Elle les appelle, mais les chevaux ne viennent pas. Elle descend donc dans le parc et découvre un premier animal terrorisé. Il porte des blessures à la tête. Un peu plus loin, elle découvre la jument de sa mère qui baigne dans une mare de sang. Le cheval est mort d'une fracture du crane avec un gros trou au dessus de l'oeuil.

Un acte sans doute volontaire

Le vétérinaire de la famille Claude Muller est formel, de telles blessures sont forcément volontaires. Les chevaux ne sont pas ferrés, De plus, l’impact est beaucoup plus important qu’un coup de sabot. Le crâne de l’animal a été broyé. Dans le parc, on a aussi retrouvé des friandises pour chevaux, qui auraient pu servir d'appâts pour attirer les animaux.

Natacha Honnert, la propriétaire est attérée. "Faut pas être bien dans sa tête pour faire des choses comme cela. On ne s’en prend pas à un animal. C’est inhumain. Il n’y a même pas de mots qui définissent ces gens-là".

Natacha, la propriétaire des chevaux mutilés est encore sous le choc

Dans le secteur, aucun acte de ce genre n'avait été recensé jusque là.