Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Villepinte : Tyson, Pacha et Hulk, trois chiens sauvés après la mobilisation des réseaux sociaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Une vidéo de maltraitances commises sur des chiens à Villepinte (Seine-Saint-Denis) a été largement relayée sur les réseaux sociaux, ce jeudi 15 avril. Plusieurs internautes l'ont signalée auprès des forces de l'ordre. Les animaux ont finalement pu être sauvés.

L'un des chiens maltraités par son propriétaire à Villepinte (Seine-Saint-Denis)
L'un des chiens maltraités par son propriétaire à Villepinte (Seine-Saint-Denis) - Action protection animale

C'est le journaliste Hugo Clément, connu pour son engagement pour la cause animale, qui a publié un premier tweet ce jeudi, en fin de matinée, pour relayer une vidéo.

Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux

On y voit un homme de dos, frapper et jeter à terre un des chiens dans la cour d'un lotissement à Villepinte (Seine-Saint-Denis). "Selon la témoin qui filme, les violences sont quasi quotidiennes et très intenses", précise Hugo Clément. La vidéo violente est aussitôt commentée, partagée et elle scandalise les internautes. Certains n'hésitent pas à alerter les forces de l'ordre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Finalement, les trois chiens présents sur place sont sauvés quelques heures plus tard par l'association Action Protection Animale. La préfecture de police de Paris confirme dans un tweet la saisie et la mise en sécurité des animaux. Le propriétaire en revanche n'était pas sur place.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des chiens "en très mauvais état"

Selon Anne-Claire Chauvancy, présidente de l'Action Protection animale, l'homme n'était plus présent depuis un bon moment. Les trois chiens, deux staff âgés d'un an et un mastiff de 9 ans, se prénomment Tyson, Pacha et Hulk. "Ils sont en très mauvais état. Ils ont tous des ecchymoses, certains saignent. Ils vivaient apparemment à l'extérieur, dans des cages, enfermés depuis un bon moment pour certains au vue des excréments encore présents à l'intérieur".

Les chiens maltraités saisis à Villepinte
Les chiens maltraités saisis à Villepinte - Action protection animale

Une plainte contre le propriétaire

Les chiens ont été emmenés chez le vétérinaire et resteront dans un refuge partenaire de l'association qui va déposer plainte contre le propriétaire. Si Anne-Claire Chauvancy salue la mobilisation des réseaux sociaux qui a permis de mettre fin au calvaire des animaux, elle met en garde aussi. "Ca peut-être dangereux de diffuser des images sur les réseaux sociaux car si le propriétaire les voit avant nous il peut venir récupérer les chiens et les cacher avant notre arrivée". 

Si vous êtes témoin de violences contre un animal,  la priorité est avant tout de contacter les forces de l'ordre ou des associations spécialisées, ajoute Anne-Claire Chauvancy. La préfecture de police, elle, rappelle que maltraiter un animal est puni par la loi avec une peine de 2 ans de prison encourue et 30.000 euros d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess