Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des chômeurs d'Indre-et-Loire victimes d'une escroquerie à la fausse offre d'emploi

lundi 12 mars 2018 à 5:39 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 à 9:47 Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu

Des dizaines, voire des centaines de chômeurs ont été victimes d'une arnaque à la fausse offre d'emploi, depuis environ six mois, en Indre-et-Loire. Le commissariat de Tours et Pôle Emploi viennent de lancer une mise en garde contre cette escroquerie très bien montée.

Les escrocs se font payer grâce à des cartes prépayées qui permettent de retirer la somme en liquide
Les escrocs se font payer grâce à des cartes prépayées qui permettent de retirer la somme en liquide - BELPRESS/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Les offres sont déposées sur des sites d'annonces entre particuliers. Bien rédigées, sans faute d'orthographe, elles portent parfois le logo Pole Emploi et concernent généralement des postes dans le secteur des services

Les échanges entre le candidat et le recruteur se déroulent par mail ou par téléphone et rapidement, le prétendu employeur propose d'envoyer 1000 ou 2000 euros, par chèque, pour que son nouvel employé s'achète du matériel. 

Le chômeur rembourse un trop-perçu à celui qu'il croit être son nouvel employeur

Quand le chèque arrive, le montant est supérieur de quelques centaines d'euros à ce qui avait été annoncé. L'employeur rappelle immédiatement. Il explique que la comptable a fait une faute et qu'il faut rembourser rapidement la différence, grâce à un virement par carte prépayée. La spécificité de ces cartes, c'est qu'elles permettent au destinataire de récupérer la somme en liquide. Cette somme, le salarié ne la reverra jamais, évidemment, puisque le chèque qu'il a reçu est faux ou volé, en tout cas impossible à encaisser.

Un préjudice de plusieurs centaines d'euros pour chaque victime

Ces six derniers mois, il y a eu jusqu'à cinq plaintes par semaine déposées au commissariat de Tours. Les escrocs, eux, peuvent être n'importe où dans le monde.