Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des coups de feu dans un hall d’immeuble à Albertville

lundi 30 juillet 2018 à 15:13 Par Anne Chovet, France Bleu Pays de Savoie

Un homme a été arrêté dans la nuit de dimanche à lundi, soupçonné d’avoir tiré des coups de feu dans le hall d’un immeuble d’Albertville (Savoie), après une altercation avec un habitant.

Voiture police, photo illustration
Voiture police, photo illustration © Radio France - Oanna Favennec

Albertville, France

Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 00h20, des coups de feu ont été tirés en l’air dans le hall d’un immeuble, route d’Ugine à Albertville en Savoie. Lorsque que les policiers arrivent sur les lieux, leur véhicule est percuté par la voiture d’un homme qui prend la fuite. Une course poursuite s’engage. Le fuyard percute une deuxième fois la voiture de police. Il est finalement arrêté.

Un fusil de chasse dans sa voiture

Les forces de l’ordre constatent que cet homme est ivre, qu’il est blessé (traces de bagarre) et dans sa voiture elles découvrent un fusil de chasse. Un fusil dans lequel il manque deux cartouches.

Dans l’immeuble, les policiers retrouvent un homme qui est également blessé. Il porte des traces de coups au visage. Il ne donne aucune explication et n’envisage pas de porter plainte pour l’instant. Il s’agirait d’un cousin du fuyard. Tous les deux sont connus des services de police.

En garde à vue mais, pour l'instant, hospitalisé

Placé d’abord en cellule de dégrisement, le tireur présumé (âgé de 30 ans), a dû être hospitalisé ce matin. Il est en garde à vue mais n’a donc toujours pas été entendu par la justice selon le parquet d’Albertville, qui attend le feu vert des médecins pour l’auditionner.