Faits divers – Justice

Coups de feu et caillassage des gendarmes après une altercation à Andrézieux-Bouthéon

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu jeudi 13 avril 2017 à 18:35

Deux blessés par arme à feu dans le centre d'Andrézieux, près du rond-point de l'avion.
Deux blessés par arme à feu dans le centre d'Andrézieux, près du rond-point de l'avion. - Capture d'écran Google Maps

Deux personnes ont été blessées après une altercation jeudi après-midi à Andrézieux-Bouthéon (Loire). Les gendarmes ont bouclé le périmètre pour procéder aux constatations, ils ont reçu des jets de pierre pendant plusieurs minutes.

Un différend a eu lieu jeudi en fin d'après-midi à Andrézieux-Bouthéon (Loire) au niveau du rond point dit de "l'avion". Un homme a tiré avec une arme à feu, a priori un révolver. Il a reçu plusieurs coups de pied et de poing. Deux protagonistes ont été blessés dans cette affaire. Dans cette zone fréquentée d'Andrézieux-Bouthéon située à proximité de plusieurs commerces, les gendarmes ont été caillassés. Il n'y a pas eu de blessé chez les forces de l'ordre, mais un véhicule a été endommagé.

Un blessé par balle

Difficile de savoir pourquoi les chose se sont envenimées. Quand les gendarmes sont arrivés, un homme était blessé par balle mais conscient, l'autre qui a reçu des coups de pied et de poing était inconscient. Ils ont été transporté à l’hôpital. Lorsque la gendarmerie est intervenue, la situation était encore relativement tendue. C'est pour cela que les forces de l'ordre ont choisi de délimiter un périmètre pour pouvoir travailler correctement et procéder aux constatations et au recueil de témoignage. Ils ont été caillassés.

Trois personnes en garde à vue

La première personne placée en garde à vue, c'est un Stéphanois d'une cinquantaine d'années. Ce serait l'auteur du coup de feu hier. Il a pu sortir de l’hôpital et finalement les gendarmes l'entendent depuis ce vendredi matin. Sa première version, tournerait autour d'une voiture mal garée et d'une colère ensuite. Les enquêteurs semblent sceptiques sur cette version.

Les deux autres personnes en garde à vue se sont deux jeunes d'Andrézieux-Bouthéon de 25 et 30 ans. Ils sont suspectés d'avoir caillaissés la voiture des gendarmes hier lors des échauffourées qui ont suivi le coup de feu. Enfin, une quatrième personne pourrait être entendue dans le journée : la victime du coup de feu. Le jeune irait mieux. Son audition sera un moment clé dans l’enquête. Et les gendarmes veulent notamment comprendre s'il connaissait son agresseur. Ce qui devrait permettre d'en savoir un peu plus notamment sur le réel mobile de l'auteur du coup de feu.