Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des coups qui auraient pu être mortels route d'Abbeville à Amiens

jeudi 8 mars 2018 à 16:58 - Mis à jour le jeudi 8 mars 2018 à 20:11 Par Valérie Massip, France Bleu Picardie

Un jeune homme de 21 ans a été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et placé sous contrôle judiciaire ce jeudi. Il est suspecté d'avoir porté des coups qui auraient pu être mortels, à un homme de 53 ans dans la nuit de mardi à mercredi route d'Abbeville à Amiens.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Alexandre Marchi

Amiens, France

Un jeune homme de 21 ans a été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et placé sous contrôle judiciaire ce jeudi. Il est soupçonné d'avoir porté des coups de poing et de pied, notamment à la tête d'un homme de 53 ans avec lequel il venait de boire de l'alcool dans la nuit de mardi à mercredi. Les coups auraient pu être mortels. 

La victime a passé plusieurs heures dans le coma

La victime a été retrouvée inanimée route d'Abbeville à l'ouest d'Amiens dans la nuit de mardi à mercredi. Le suspect a été interpellé quelques minutes plus tard grâce à des témoins. La victime a passé plusieurs heures dans le coma. L'homme est toujours hospitalisé mais son pronostic vital n'est plus engagé. Il pourrait avoir au moins 15 jours d'ITT

Placé sous contrôle judiciaire

Le jeune homme a été placé sous contrôle judiciaire. Le parquet demandait à ce qu'il soit placé en détention provisoire mais son casier vierge explique en partie cette décision à ce stade de l'enquête. La victime n'a pas encore pu être entendue.