Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Des cours d'eau mieux entretenus après le drame de Lamalou-les-Bains

-
Par , France Bleu Hérault

Depuis début 2018, une équipe Rivière est chargée de nettoyer les 340 kilomètres de berges de la communauté de communes du Grand Or. Les secteurs à risques ont été identifiés et les interventions priorisées, ce qui n'était pas le cas avant les inondations meurtrières de Lamalou-les-Bains en 2014.

L'équipe Riviére s'active à nettoyer La Mare à Villemagne-l'Argentière
L'équipe Riviére s'active à nettoyer La Mare à Villemagne-l'Argentière © Radio France - Stéfane Pocher

Lamalou-les-Bains, France

Après les inondations meurtrières de Lamalou-les-Bains (Hérault) en septembre 2014, des tonnes d'arbres et de branches ont été retirées du ruisseau du Bitoulet, mais aussi des cours d'eau limitrophes traversant la communauté de communes du Grand Orb. Plus d'un million d'euros ont été investis pour nettoyer ces rivières dont l'écoulement naturel était bien difficile par endroit. 

Des arbres arrachés, mais aussi des carcasses de voitures ont été retrouvées en quantité abondante. De nombreux objets abandonnés discrètement au milieu de la végétation (frigo, vélo, ...) formant ainsi des retenues d'eau ont par ailleurs été remorqués. La vague de six mètres de haut et trente de large qui a tout emporté au camping municipal de Lamalou-les-Bains cette nuit du 17 au 18 septembre s'est ainsi constituée. 

Des arbres déracinés par les pluies torrentielles se sont retrouvés bloqués, notamment au barrage de la Biconque, quelques centaines de mètres plus en amont à vol d'oiseau de la cité thermale. Mais il a cédé sous la pression. Une impressionte vague a alors dévalé le ruisseau, sortant de son lit dans une courbe proche de l'ancien camping municipal. Bilan, quatre morts dans la cité thermale. Des victimes coincées dans leur camping-car au milieu des troncs emportés par les eaux.

Aujourd’hui l’entretien est structuré

L’intervention dans les cours d’eau en amont des habitations est annuelle. Le débroussaillage sur les autres zones est régulier mais espacé, sauf en cas d’urgence. Mais à l'époque, le mauvais entretien des cours d'eau a été naturellement pointé du doigt après ce drame dont nous commémorons le cinquième anniversaire. 

Manque de budget ? Incompétence ? De nombreux secteurs avaient été abandonnés faute de moyens, les élus se renvoyant la responsabilité. Pourtant seuls le maire en place à l'époque et son prédécesseur ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires, ainsi que trois salariés communaux de Lamalou (  et un adjoint au maire. 

Depuis le 1er janvier 2018, la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (compétence GEMAPI) est assumée par la communauté de communes du Grand Orb. Pas moins de 170 kilomètres de rivières à entretenir ainsi que leurs leurs affluents sur les 24 communes traversées. 

Depuis cette date, une équipe Rivière composées de quatre techniciens a été créée. Ces bûcherons professionnels ont mission de réaliser les travaux d’entretien quotidien, débroussaillage, tronçonnage, désembâclement.

L'équipe intervient sur 20 à 25 kilométres de cours d'eau par an, explique Audrey Aubach, la responsable du service hydraulique à la Communauté de Communes du Grand Orb

Un peigne à embâcles remplace l'ancien barrage de la Biconque construit en 1925 en amont de Lamalou-Les-bain.  - Radio France
Un peigne à embâcles remplace l'ancien barrage de la Biconque construit en 1925 en amont de Lamalou-Les-bain. © Radio France - Stéfane Pocher

Grand Orb a établi sur son territoire un programme d'entretien sur les dix prochaines années.  Les zones en amont des populations sont nettoyées chaque année. Ailleurs, la fréquence d'intervention est variable en fonction des risques.

"Des pluies cévenoles importantes comme en 2014, n'empêcheront pas les arbres de tomber et de créer des embâcles. Mais sur des crues normales, notre travail est bénéfique." (un forestier)

Nous sommes en mesure d'intervenir rapidement en cas de chute d'un arbre. Les habitants nous connaissent et nous alertent aussitôt pour l'enlever afin de limiter les risque explique Guillaume Catala

Avant le drame de Lamalou-les-Bains, l'entretien n'était pas coordonné. Trois syndicats de communes étaient chargés du nettoyage : l’Orb (Lamalou, Hérépian, Aires et Poujol) ; Smetoga (de Avène à Bédarieux) et le syndicat de la Marre. Des villages intervenaient aussi, mais  sans aucune concertation. Aujourd'hui, les services ont fusionné, pour une meilleure efficacité. La zone d'intervention a été étendue. Mais surtout, les secteurs d'intervention ont été priorisés.

L’équipe rivière Grand Orb a pour mission de réaliser les travaux d’entretien quotidien

"La rivière n'était pas un égout quand nous sommes intervenus aprés le drame de Lamalou, mais presque dit le maire d'Avène. Tout le monde y mettait n'importe quoi, explique Serge Castan, maire d'Avène. Heureusement les mentalités ont changé depuis ces inondations meutrières. Au début quand nous sommes intervenus des carcasses de voitures ont été retrouvées. Aujourd'hui, il n'y a que les arbres qui poussent."

"Auparavant chaque commune gérait ses berges à sa manière et avecses propres moyens" dit Serge Castan, le maire d’Avène, vice-président de la Communauté de communes du Grand Orb

"Ce projet répond à la sécurité de nos habitants. Il est soutenu par les élus communautaires qui ont voté en 2015 un plan pluriannuel de 550 000 euros."

Aujourd'hui la population n’hésite pas a alerter l’équipe Rivières pour signaler la présence d’un arbre tombé dans un ruisseau. L'intervention est alors plus rapide permettant ainsi un écoulement plus rapide des eaux de pluie.

Le nettoyage du Bitoulet est une priorité en amont de Lamalou-les-bains (Hérault) - Radio France
Le nettoyage du Bitoulet est une priorité en amont de Lamalou-les-bains (Hérault) © Radio France - Stéfane Pocher
La communauté de communes Grand Orb a la charge de l’entretien des berges et des cours d’eau  - Radio France
La communauté de communes Grand Orb a la charge de l’entretien des berges et des cours d’eau © Radio France - Stéfane Pocher
Les quatre techniciens  rivière ont intégré les équipes de la Communauté de communes en janvier 2018 - Radio France
Les quatre techniciens rivière ont intégré les équipes de la Communauté de communes en janvier 2018 © Radio France - Stéfane Pocher
Choix de la station

France Bleu