Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des dégradations sur le nouveau local de La République en Marche en Ariège

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Sur son compte Facebook, le comité LREM en Ariège annonce ce matin que son local a été dégradé dans la nuit de lundi à mardi. Il s'agit de tags anarchistes sur la façade du bâtiment, situé à Foix.

Capture d'écran sur le compte Facebook La République En Marche 09
Capture d'écran sur le compte Facebook La République En Marche 09 -

Foix, France

"ACAB", "RIC", "Fuck le système" ou encore "En marche ou crève", ce sont les inscriptions qui ont été taguées la nuit dernière à Foix sur le nouveau local de la République en Marche de l'Ariège. Le comité a publié un message et une photo ce mardi matin sur Facebook : "C’est un lieu ouvert qui a vocation à faire vivre les valeurs de notre triptyque républicain : liberté, égalité, fraternité. La violence ne porte aucune de ces valeurs. Elle en est la négation [...] car aucun acte de cette sorte ne peut être toléré en démocratie".

Le comité LREM en Ariège a prévu de déposer une plainte suite à ces dégradations. Le référent départemental En Marche, Jérôme Azéma, avait écrit sur son compte Facebook au sujet d'une banderole décrochée le week-end dernier : "Les mots sur cette banderole doivent franchement gêner ceux qui, samedi après samedi nous ont habitué à l’inacceptable, comme les attaques contre les permanences parlementaires des députés Jean-Baptiste Moreau et Romain Grau."

Capture d'écran du compte Facebook de la République en Marche en Ariège - Aucun(e)
Capture d'écran du compte Facebook de la République en Marche en Ariège

Le député LREM de la 5e circonscription de Haute-Garonne condamne également les faits : "Je crois qu'il s'agit de violences commises par une minorité d'individus cagoulés et que cette minorité doit être interpellée et condamnée parce que les députés comme les sénateurs sont des représentants de la nation et quand on s'en prend à un élu, on s'en prend à la République."

Choix de la station

France Bleu