Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des démarchages abusifs au nom des Restos du cœur de Vaucluse

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Les Restos du cœur de Vaucluse appellent les Vauclusiens à la vigilance. Des démarchages abusifs, au nom de l'association, leur sont signalés depuis quelques jours dans le département et notamment à Avignon.

Un local des restos du coeur
Un local des restos du coeur © Maxppp - .

Département Vaucluse, France

Les Restos du cœur ont reçu en l'espace de quelques jours des témoignages assez inquiétants. Des personnes expliquent avoir été approchées par de faux bénévoles qui leur demandent des dons en argent au titre de l'association. Ces démarcheurs montrent des documents avec une photo de Coluche plastifiée et ne réclament que des dons d'argent. Les signalements ont été faits dans le quartier Champfleury et sur le parking des Italiens ainsi qu'en dehors d'Avignon.  

Les Restos du coeur sont catégoriques : ils ne démarchent jamais, encore moins sur la voie publique ou à domicile en faisant du porte à porte. Les dons d'argent ne transitent que par le siège de l'association et donnent lieu à un reçu pour défiscalisation. Les bénévoles signent même une charte qui leur interdit de faire du profit sur le dos de l'association. 

Une main courante va être déposée d'ici la mi juin au commissariat de police pour démarchages abusifs. Les Restos du cœur comptent 900 bénévoles en Vaucluse répartis sur 16 sites et un resto bébé. C'est la première fois que l'association est confrontée à une telle situation.