Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Des dizaines de taxis, VTC, auto-écoles et ambulances contrôlées par la police dans le Val d'Oise

-
Par , France Bleu Paris

Les professions réglementées ont été visées par une opération de police mardi matin sur un rond-point de Gonesse (Val d'Oise). Pendant deux heures, les forces de l'ordre ont contrôlé une quarantaine de véhicules professionnels. Deux délits et de nombreuses infractions ont été relevés.

Les policiers ont notamment arrêté une "fausse" auto-école.
Les policiers ont notamment arrêté une "fausse" auto-école. © Radio France - Nicolas Olivier

Gonesse, Val-d'Oise, France

Difficile de passer à travers les mailles du filet mardi matin sur le rond-point de la paix à Gonesse (D370). Pas moins de 22 fonctionnaires de police ont mené une opération coup de poing pour traquer les fraudeurs parmi les professions réglementées. Taxis, VTC, auto-écoles et ambulances ont été contrôlés. Deux n'avaient pas de papiers en règle : un faux moniteur d'auto-école et un chauffeur de VTC. Ils ont été conduits au commissariat, leur véhicule étant immédiatement mis en fourrière. Outre ces délits, de nombreuses infractions au code de la route ou à la réglementation des taxis ont été relevées. 

Une opération chaque semaine

Dans le Val d'Oise, la police met particulièrement l'accent sur ces contrôles des professionnels. Des effectifs sont spécialement formés à la réglementation très spécifique de ces activités. "La législation qui concerne les professions réglementées a beaucoup évolué ces dernières années, explique le commissaire Mathieu Deprez, chef du service d'ordre public à la DDSP 95. Donc il y a un besoin de contrôles plus important. On en fait un par semaine. Nous voulons nous assurer que tout le monde respecte bien les règles du jeu. Notre but est d'identifier les fraudeurs, les tricheurs. Ces professionnels sont directement touchés par cette concurrence déloyale et donc ils sont en demande de ces contrôles."

Hamid, chauffeur VTC depuis deux ans, confirme que les contrôles sont nombreux dans le secteur, que ce soit sur les petits ou les grands axes. "Comme il y a pas mal de dérives, on est obligés d'être en règle. Les contrôles sont importants pour la sécurité des clients et surtout pour l'image de la profession, qui se dégrade." Mohamed, taxi parisien, approuve lui aussi l'action des forces de l'ordre. "C'est tout à fait normal, soit pour les faux taxis, soit pour les VTC qui ne sont pas forcément en règle. Nous on a pas mal d'obligations, c'est normal qu'ils contrôlent tout ça, pour qu'au moins ce soit justifié." Mohamed est reparti avec deux amendes à 90 euros, pour non présentation de la carte grise et pneus lisses.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu