Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des écrans tactiles au palais de justice de Laval en 2019 ?

mercredi 6 juin 2018 à 21:38 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Le tribunal de grande instance de Laval demande officiellement au ministère de la Justice un budget pour l'achat de plusieurs écrans tactiles dans les salles d'audiences, et pour les magistrats l'année prochaine. Progressivement la juridiction ouvre la page du numérique.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Dès sa prise de fonction en tant que présidente du tribunal de grande instance de Laval (TGI), Sabine Orsel a plaidé pour une transformation numérique et un changement dans les pratiques, tout comme le procureur de la République. Trop de papiers, trop de dossiers à imprimer, l'écologie a souvent du plomb dans l'aile dans les palais de justice. "Quiconque a déjà mis les pieds dans un tribunal sait que l'on y consomme beaucoup de papiers" admet Sabine Orsel.

"Pour les comparutions immédiates, j'arrive en salle d'audience avec mon ordinateur"

Des écrans tactiles pour les magistrats 

Nouvelle étape donc dans la révolution numérique à Laval : la future installation d'écrans tactiles, dans les trois salles d'audiences du palais de justice, espérée pour 2019. "Ce sont des écrans plats, inclinables et tactiles, sortes de grandes tablettes, qui permettent une utilisation facile du dossier dématérialisé à l'audience". Pour équiper une salle d'audience, il faut compter 350 euros environ, avec en plus le matériel complémentaire aux écrans (chargeurs etc). La présidente table sur un coût de 1.500 euros à 2.000 euros par salle d'audience. Il y en a trois au palais de justice de Laval. 

Pour l'instant, au tribunal de grande instance, toutes les procédures civiles, comme le divorce par exemple, sont dématérialisées. Et les échanges entre les avocats et le palais se font grâce à un réseau privé virtuel des avocats (RPVA). Pour les procédures pénales en revanche, le papier reste de mise ... pour l'instant. 

Des plaidoiries bientôt sur tablettes ? 

Écouter des avocats du barreau de Laval, dans les prochaines années, ne relèvera peut-être pas d'un film de science-fiction. La question se pose. "Jusqu'à présent je n'ai jamais osé le faire, mais c'est quelque chose que j'avais dans la tête depuis longtemps" confie maître Éric Cesbron, le bâtonnier du barreau de Laval. "Je me pose la question de savoir si on peut vraiment passer à l'utilisation d'une tablette lors d'une audience. Il y a peut-être un peu d'inquiétude sur la manière dont cela pourrait être perçu. Si la tablette est utilisée à des fins véritablement professionnelles, je n'exclus pas un jour d'avoir ma plaidoirie sur tablette et pas sur papier". Des avocats ouverts au numérique, à la seule condition qu'il permette de mieux rendre la justice et que cela n'en réduise pas son accès

"Le numérique ? Si c'est un outil qui permet de mieux rendre la justice, il faut l'utiliser"