Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des éleveurs limousins lancent une collecte pour un projet d'abattoir axé sur le bien-être animal

mardi 25 juillet 2017 à 20:44 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Des éleveurs du Limousin veulent récolter 100 mille euros en 3 mois. objectif: achever la construction d'un abattoir inédit en France, qui doit éviter au maximum le stress et la souffrance des animaux.

Le futur abattoir de Bourganeuf mise sur les circuits courts, la qualité, et veut éviter la souffrance des animaux
Le futur abattoir de Bourganeuf mise sur les circuits courts, la qualité, et veut éviter la souffrance des animaux © Radio France - Olivier Estran

Creuse, France

Des éleveurs du Limousin ont besoin de vous pour finir de construire un abattoir qui respecte le bien être animal. Une centaine d’éleveurs de la Creuse, de la Haute-Vienne et de la Corrèze font le pari de réunir 100.000 euros en trois mois pour achever de financer un bâtiment qui va ouvrir ses portes au printemps 2018 à Bourganeuf. Ils lancent une collecte sur internet.

Cette somme va servir à aménager une salle d'abattage d'un nouveau genre, unique en France puisque tout sera fait pour tuer les animaux sans stress ni souffrance.

On a banni l'aiguillon électrique, la vache avancera seule, de manière naturelle, et sans stress " -Yohan Toulza-Lemaire, un des concepteurs du projet.

Un couloir circulaire amènera la vache vers la salle d'abattage. Seulement sept animaux seront tués par semaine. Dans le box d'abattage, on projette des photos de paysages , on diffuse des sons apaisants pour l'animal, on lui envoie même des odeurs qui le rassurent. Aucun humain en vue, c'est le bras armé d'un robot qui s'avance dans son dos pour porter le coup fatal.

Le système a été mis au point avec l'aide d'associations de défense des animaux, comme l'AFAAD , l'Association en Faveur de l'Abattage des Animaux dans la Dignité.

Visite d'élus régionaux et locaux dans la future salle d'abattage - Radio France
Visite d'élus régionaux et locaux dans la future salle d'abattage © Radio France - Olivier Estran

A quoi va ressembler ce futur abattoir qui se veut exemplaire ?

Le projet regroupe une centaine d'agriculteurs, tous basés dans un rayon de 80 kms autour de Bourganeuf au sud de la Creuse. C'est la réalisation d'un combat de longue date. Il n'y a plus de d'abattoir depuis 10 ans en Creuse, alors que ce territoire est le 3° département français en terme d’élevage de races à viande.

La Creuse, terre d’élevage extensif et de qualité. La plupart des vaches sont au pré toute l'année. - Radio France
La Creuse, terre d’élevage extensif et de qualité. La plupart des vaches sont au pré toute l'année. © Radio France - Olivier Estran

Ce prototype d'abattage demande beaucoup de moyens, mais si on aboutit , d'autres abattoirs pourront s'en inspirer, et ce sera positif pour tout le monde" -Guillaume Betton, éleveur et président du Pôle Local Viande de Bourganeuf.

Guillaume Betton, eleveur explique ce qu'il veut changer

Pour découvrir et, pour ceux qui le souhaitent, soutenir l'action de ces eleveurs rendez vous sur le site lesviandespaysannes.net.

L'abattoir de Bourganeuf doit ouvrir ses portes au printemps 2018. Il pourra fournir de la viande de qualité pour 600 familles, sur abonnement, et va aussi servir des cantines et des restaurants.