Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des enfants auraient été attachés à une chaise à la cantine à Béziers

Des enfants un peu agités auraient été attachés à leur chaise à la cantine à Béziers, des faits dénoncés par une ATSEM et plusieurs enfants. Quatre parents ont porté plainte. La ville a ouvert une enquête.

Quatre familles ont porté plainte
Quatre familles ont porté plainte © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Des enfants turbulents attachés sur une chaise à Béziers parce qu’ils faisaient trop de bruit à la cantine ! Des parents de l’école maternelle Lakanal (centre-ville) viennent de porter plainte. Les faits  qui dureraient depuis plusieurs mois ont été dénoncés la semaine dernière par une ATSEM, (agent territorial spécialisé des écoles maternelles). Cette accusation est prise très au sérieux par la mairie qui a suspendu les deux personnels à titre conservatoire avec maintien de salaire.  L’ensemble du personnel de la cantine dément les accusations portées.  Ils n’auraient rien remarqué  d'anormal. Aucun d’entre eux n’aurait en tout cas été présent à ce moment-là.

"Ma fille m'a dit qu'elles finissaient souvent assise sur la chaise avec un foulard rose les mains derrière le dos."

Mais celle qui a dénoncé les faits n’est pas la seule à raconter cette maltraitance.  Jennifer a deux enfants de 3 et 6 ans dans l’école. La plus jeune aurait été attachée d’après les dires de sa grande sœur. "Elle aurait été punie et attachée à la chaise avec un foulard parce qu'elle tapait des pieds sous la table. Ma fille m'a dit que l'ATSEM n'était  pas violente, qu'elle ne parlait pas mal aux enfants mais que quand n'étaient pas gentilles, elles finissaient sur la chaise avec un foulard rose, les mains derrière le dos.  Moi ça fait trois ans que mes enfants sont scolarisés et je n'avais jamais eu de soucis." 

Plusieurs autres enfants disent avoir vu d’autres gamins attachés parce qu’ils n’avaient pas écouté. C’est le cas de la fille de Shana. Elle a 3 ans et est en petite section maternelle. "Elle n'osait pas en parler, pour elle c'était un secret. Elle m'a expliqué qu'elle avait vu des enfants attachés à la chaise. Je l'ai retirée de la cantine"

Quatre parents ont déposé plainte

Evidemment il faut être très prudent, car l’ensemble du personnel de la cantine dément les accusations portées.  Ils n’auraient rien remarqué. Aucun d’entre eux n’aurait en tout cas été présent aux moments des faits.  C’est pour raison qu’une enquête interne est menée par la DRH. L’ensemble des salariés doit être auditionné. En attendant 4  parents ont déposé  une plainte commune au parquet de Béziers. D’autres pourraient suivre. Quant aux enseignants, ils sont très embarrassés. Ils ne gèrent pas la cantine qui est de la compétence de la ville mais ils se posent bien des questions, ils ne comprennent pas  notamment pourquoi l’accusatrice n’en n’a pas parlé avant.

Les parents de l’école étaient conviés lundi soir à une réunion à l’école en présence de Alberte Frey. L'élue en charge de la petite enfance et de l’école leur a fait le point sur l’avancée de enquête précisant que la ville prenait très au sérieux les accusations portées.  Les deux ATSEMS ne reviendront plus dans cette école. Reste à savoir qui des deux dit la vérité. 

Choix de la station

France Bleu