Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des enfants d'un centre de loisirs intoxiqués à Magné : les causes restent floues

vendredi 13 juillet 2018 à 16:07 - Mis à jour le vendredi 13 juillet 2018 à 18:11 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Une intoxication collective mystérieuse ce vendredi au centre de loisirs de Magné et Coulon, dans le marais poitevin. 15 enfants sur 57 ont été pris de malaise. L'origine reste incertaine malgré les examens médicaux.

Les pompiers des Deux-Sèvres sont intervenus ce vendredi pour une intoxication collective à Magné
Les pompiers des Deux-Sèvres sont intervenus ce vendredi pour une intoxication collective à Magné © Radio France - Noémie Guillotin

Magné, France

Ils étaient 57 enfants âgés de 3 à 12 ans et 14 accompagnants lorsque certains d'entre eux ont été pris de malaise au moment du repas au centre de loisirs de Magné et Coulon, installé dans les locaux du groupe scolaire de Magné, avenue du marais poitevin. 

"Un enfant a commencé par avoir mal à la tête et avait de la température autour de 38. Il est allé à l'infirmerie et en quelques minutes plusieurs enfants ont ressenti les mêmes symptômes", raconte Mickaël Abes, le directeur du centre socio-culturel du marais qui organise le centre de loisir. 

L'origine de ces malaises n'a pas été établie avec certitude

Les causes de cette intoxication collective restent floues. "15 enfants et un adulte ont subi un certain nombre d'examens. Huit enfants ont été transférés à l'hôpital de Niort pour des examens complémentaires", précise Mickaël Abes. Des examens qui n'ont rien donné. Les symptômes se sont dissipés. "Il s'agit d'un contexte plausible de contamination sans gravite", d'après les pompiers des Deux-Sèvres. "Il semblerait que ce soit quelque chose qui ressemble à un virus gastro-entérique ou grippal très contagieux sans être dangereux", explique Mickaël Abes, soulagé.  Les enfants hospitalisés sont rentrés chez eux avec la consigne de faire le 15 en cas de problème.