Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Europa park

Des gendarmes français aux abords d'Europa Park cet été

vendredi 27 juillet 2018 à 5:44 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Dans le cadre des brigades européennes, une expérimentation est menée à Rust, en Allemagne : des gendarmes patrouillent aux côtés des policiers allemands, notamment pour faciliter le contact avec les visiteurs d'Europa Park.

Une policière allemande et un gendarme français à Rust, en Allemagne
Une policière allemande et un gendarme français à Rust, en Allemagne © Radio France - Aude Raso

En ce début d'après-midi du mois de juillet, une policière allemande et un gendarme français rentrent ensemble au commissariat de Rust, en Allemagne. Ils reviennent d'une intervention à l'entrée d'Europa Park. "On a fait trois saisies de drogue, et on a saisi un couteau", explique Yohann Conesa, l'un des deux gendarmes mobilisés dans le cadre de cette expérimentation de patrouilles franco-allemandes.

Meilleure compréhension et simplification des procédures

L'expérimentation, qui a débutée en ce mois de juillet, sera menée à Rust jusqu'à mi-septembre. Elle s'inscrit dans le cadre des brigades européennes, et a été voulue par le Polizeipräsidium d'Offenbourg. "Près d'un quart des visiteurs d'Europapark sont des Français, et près d'un tiers des auteurs et victimes d'infractions sont des Français", commente le capitaine Pierre-Michel Arcade, de l'état-major du groupement de gendarmerie départementale de Strasbourg. La présence de gendarmes français permet de faciliter la compréhension lors des interventions.

"Ces patrouilles binationales permettent également de simplifier les procédures, poursuit le capitaine Arcade. On rassure les victimes, on leur explique leurs droits. On peut également entendre les auteurs d'infractions dans le cadre d'une enquête, et leur rappeler leurs droits en Allemagne." Si l'expérimentation s'avère satisfaisante, elle pourrait être reconduite.

Commissariat de Rust, en Allemagne, en juillet 2018 - Radio France
Commissariat de Rust, en Allemagne, en juillet 2018 © Radio France - Aude Raso