Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des gilets pare-balles pour les équipes du Samu du Var

mardi 25 septembre 2018 à 4:15 Par Mélodie Viallet, Sophie Glotin et Romane Porcon, France Bleu Provence et France Bleu

Le Samu du Var est désormais équipé de gilets pare-balles. L'objectif est de les protéger quand ils interviennent sur un règlement de comptes, en milieu carcéral ou même sur un attentat.

La Seyne-sur-mer le 10 Septembre 2018  après une fusillade qui a fait deux morts
La Seyne-sur-mer le 10 Septembre 2018 après une fusillade qui a fait deux morts © Maxppp - Dominique Leriche

Var, France

Des gilets pare-balles pour les équipes du Samu du Var ! Depuis vendredi, les équipes du Samu du Var disposent de gilets pare-balles pour leurs interventions à risque. Ce sont les ambulanciers, infirmiers et médecins qui en ont fait la demande auprès de la direction.  

Pour les interventions à risque 

Entre le risque attentat, les fusillades qui se multiplient et les interventions en prison, ils ne se sentaient plus en sécurité.  Début septembre, deux adolescents ont été tués par balles à la Seyne-sur-Mer, le Samu est intervenu sur place quelques minutes après la fusillade. C'est cette dernière intervention qui a été un peu un déclic pour les équipes varoises. Néanmoins, le chef de service du Samu 83  précise que les gilets ne seront pas portés au quotidien mais uniquement sur les interventions à risques, une dizaine l'an passé pour le samu 83.

Sentiment d’insécurité de la part des équipes 

Le sentiment d'insécurité a gagné il y a plusieurs années déjà le personnel du Samu du Var. En Novembre 2015, un douanier est abattu quartier Saint-Jean-du-Var à Toulon. Infirmiers et médecins interviennent alors que la fusillade n'est pas terminée. Puis il y a eu l'attentat de Nice, la multiplication des fusillades et règlements de compte dans la métropole toulonnaise. Une conjonction d’événements potentiellement dangereux selon le responsable du Samu Varois. "On craint d'être des victimes collatérales" selon Laurent Bécé.. L'arrivée de ces gilets pare-balles, qui protégent aussi des coups de couteau ne fait pas l'unanimité : Pour le Président du syndicat Samu-Urgences de France, les membres du Smur n'en ont pas besoin car ils interviennent après l'accord de la police. Ce serait donc dit-il  "une erreur de généraliser le port du gilet pare-balles".