Faits divers – Justice

Des grêlons parfois gros comme des œufs de caille ont ravagé certaines vignes du Médoc

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde lundi 9 juin 2014 à 17:55

La grêle pas totalement fondue à la mi-journée a fait des dégâts sur un rayon de 5 kilomètres en Médoc
La grêle pas totalement fondue à la mi-journée a fait des dégâts sur un rayon de 5 kilomètres en Médoc © Radio France

Il est beaucoup trop tôt pour établir un bilan définitif de l'épisode orageux de la nuit de lundi à mardi sur les vignes du Médoc. Au moins 300 hectares de vignes ont été détruites à 100% et 1.000 hectares à des degrés divers sur cinq communes : Prignac-en-Médoc, Ordonnac, Civrac, Blaignan et Saint-Yzans.

Le vignoble du Médoc, en pleine floraison, a véritablement été déchiqueté à certains endroits par des grêlons de la taille de billes ou d'oeufs de caille , dans la nuit de lundi à mardi. L'orage a été très localisé, comme les dégâts, concentrés sur les communes de Blaignan, Ordonnac, Prignac-en-Médoc, Saint-Yzans-de-Médoc et Civrac-en-Médoc , au nord-est de Lesparre-Médoc dans un rayon d'environ cinq à six kilomètres .

Il est trop tôt pour établir un bilan définitif et complet, mais au moins 300 hectares de vignes ont été détruit à 100 % et 1.000 hectares à des degrés divers. Un bilan complet devrait être établi dans les 48 heures, mais certains viticulteurs évoquent un désastre .Jean-Yves Merlet n'a rien vu venir à Prignac-en-Médoc. Six de ses 15 hectares ont été détruits à 100 %.

"C'était l'enfer, on a eu 10 centimètres de grêle au sol, comme en hiver." "C'est une catastrophe, zéro récolte, mais on ne peut rien faire." — Jean Yves Merlet, viticulteur à Prignac-en-Médoc

"on a du mal à réaliser"

Christian Bénillan est lui-même ancien viticulteur, et maire de Blaignan aujourd'hui.. Il a pris sa voiture ce lundi, pour faire le tour des parcelles touchées. Déjà la météo capricieuse, l'an dernier, leur a fait perdre 25% de la récolte pour certains .

"Ça va être dur pour certaines exploitations qui ont connu 25 % de manque l'an dernier déjà. Il va falloir faire plus que serrer les dents." — Christian Benillan, maire de Blaignan

"il faudra faire jouer la solidarité"

Au moins 300 hectares ont été ravagés au Nord-Est de Lesparre-Médoc - Radio France
Au moins 300 hectares ont été ravagés au Nord-Est de Lesparre-Médoc © Radio France

Au moins 300 hectares ont été ravagés au nord-est de Lesparre-Médoc. © Radio France

Les viticulteurs touchés se sont rendus visite les uns les autres ce lundi, pour constater l'étendue des dégâts, le cœur gros. La plupart n'est pas assuré. Jamais en 30 ans, cette partie du Médoc n'avait connue des orages aussi ravageurs.

Les viticulteurs touchés se sont rassemblés pour constater l'étendue des dégâts