Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Des groupes d'activistes qui veulent en découdre" : les craintes du préfet avant la manifestation pour Steve à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un appel au rassemblement contre les violences policières est lancé pour ce samedi à Nantes, suite à la mort de Steve. Un rassemblement interdit par le préfet de Loire-Atlantique qui s'en est expliqué ce vendredi matin.

Claude d'Harcourt, le préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire, lors de sa prise de fonction le 28 novembre 2018.
Claude d'Harcourt, le préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire, lors de sa prise de fonction le 28 novembre 2018. © Radio France - Martial Cure

Un appel au rassemblement contre les violences policières après la mort de Steve est lancé pour ce samedi après-midi à Nantes, au départ de Commerce. Parce qu'il craint des violences, le préfet de Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, a interdit tout rassemblement dans une bonne partie du centre-ville ce samedi. Il s'en est expliqué ce vendredi matin.

"Des groupes d'activistes qui veulent en découdre avec les forces de police et avec les institutions publiques"

"Nous disposons d'informations concordantes sur la volonté d'un certain nombre de groupes d'activistes d'en découdre avec les forces de police, avec les institutions publiques, la représentation de l'État, la Mairie, les institutions judiciaires et de perturber et de perturber un rassemblement prévu par la communauté qui s'est réunie autour de Steve Macino (Sic). Nous ne voulons pas que ces individus volent à la collectivité le moment d'émotion qui est souhaité par tous les amis de Steve."

Claude d'Harcourt se défend donc de vouloir empêcher tout rassemblement en mémoire du jeune homme. "Il y a une manifestation légitime pour que tous ceux qui sont dans un état d'esprit d'émotion, que je comprends parfaitement, puissent manifester sereinement. Mais nous ne voulons pas que se greffe sur cette démarche d'émotion une catégorie d'individus qui ont fait savoir qu'ils viendraient perturber cet état d'esprit qui nous semble, encore une fois légitime".

"Nous aurons les moyens de faire face à ces fauteurs de trouble"

En plus de l'interdiction de manifester, un dispositif important de forces de l'ordre sera déployé, du même ordre que lors des rassemblements des gilets jaunes. "Nous ne donnons pas le détail des moyens dont nous disposons, mais je peux vous dire que nous aurons les moyens de faire face à ces fauteurs de trouble. Le ministère de l'Intérieur nous a donné ce dont nous avons besoin".

Deux rassemblements sont annoncés pour ce samedi à Nantes : le premier le matin sur l'île de Nantes pour Steve et le second à 13h à Commerce, contre les violences policières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess