Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des habitants de Fos-sur-Mer attaquent Arcelor Mittal et Esso pour troubles du voisinage

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Un collectif d'habitants de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a décidé de porter plainte au civil contre les industries de Fos pour "troubles du voisinage".

Les usines de Fos-sur-Mer sont pointées du doigt pour leurs émissions polluantes.
Les usines de Fos-sur-Mer sont pointées du doigt pour leurs émissions polluantes. © Maxppp -

Fos-sur-Mer, France

Ils sont 14 à vouloir porter plainte contre les usines d'Arcelor Mittal ou encore Esso de Fos-sur-Mer. Quatorze personnes qui vivent autour des industries et se disent aujourd'hui victimes des rejets d'émissions polluantes, dont Daniel Mouter, lanceur d'alerte et président de l'association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos, persuadé que son diabète est lié aux rejets des usines. 

Une plainte a déjà été déposée au pénal contre X pour "mise en danger d'autrui" par 300 plaignants après la publication d'une étude montrant que les habitants autour de Fos-sur-Mer souffraient de cancer cumulés et d'asthme. La procédure au civil permet d'aller plus vite. 

Les habitants souhaitent que les industries agissent rapidement et surtout, que les pouvoir publics interviennent et s'emparent de ce sujet longtemps resté sous silence au nom de l'emploi. 

"Nous souhaitons que les industriels prennent conscience que nous, les habitants, nous vivons à côté. Aujourd'hui, les industriels s'en fichent de nous. Les usines sont couvertes par l'État." (Daniel Moutet)

Daniel Moutet est convaincu qu'on peut diminuer la pollution tout en préservant l'emploi. Il ne demande pas l'arrêt des usines, mais des moyens pour une activité permanente beaucoup moins polluante et dangereuse. "Aujourd'hui il y a un danger permanent. Il faut investir pour préserver l'emploi et faire travailler à l'intérieur de l'usine les ouvriers sans les exposer au quotidien au danger", explique-t-il.

La plainte sera déposée ce jeudi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu