Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des habitants de Saint-Ouen déposent une plainte collective contre les rodéos sauvages

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Quarante-trois habitants de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) ont déposé en juillet une plainte collective contre les rodéos sauvages des deux-roues dans leur quartier.

Rodéos sauvages. Photo d'illustration
Rodéos sauvages. Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Saint-Ouen, France

Le crissement des pneus, les klaxons et les roues arrières sur le bitume en pleine nuit : pour les habitants du quartier des Docks à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), c'est devenu une habitude, l'été, avec le retour des beaux jours. Mais cette fois-ci, certains d'entre eux ont décidé d'agir : quarante-trois riverains ont déposé, en juillet dernier, une plainte collective pour dénoncer ces rodéos sauvages.

Dangereux pour les passants et les enfants

La plainte mentionne notamment une "mise en danger de la vie d'autrui". Il faut dire que les pilotes de motos et scooters organisent ces courses sur un grand parvis au pied des immeubles officiellement piéton, "un parvis où les gens se promènent et où les enfants jouent", explique Matthieu. Membre du collectif Mon Voisin des Docks, il fait partie des 43 habitants qui ont porté plainte.  Les deux-roue s'amusent également à rouler à toute vitesse dans la rue des Bateliers, réservée aux bus. 

Le parvis des  Docks de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) - Radio France
Le parvis des Docks de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) © Radio France - Hajera Mohammad

"La place piétonne fait 50 mètres de large sur 300 mètres de long quasiment, on peut y aller à fond les ballons !", explique-t-il et il suffit de jeter un coup d’œil aux photos et aux vidéos prises avec son téléphone pour voir que certaines conducteurs s'y donnent à cœur joie.

"Un phénomène qui s'est aggravé" - Matthieu, habitant des Docks de Saint-Ouen

Une plainte pour  en finir avec les rodéos sauvages

Cette plainte collective, c'est aussi une manière de mettre la pression sur la mairie et la pousser à agir, explique le père de famille. "On veut que la mairie finisse les aménagements du parvis tels qu'ils étaient prévus, que les commerces sur les côtés ouvrent... Bref qu'on ait enfin un flux et un parvis qui vive autrement que par les rodéos".

La mairie, contactée par France Bleu Paris, n'a pas donné suite à nos demandes d'interview. Une réunion de concertation avec les habitants des Docks serait prévue le 11 septembre.

"On ne tolère pas le risque pour nos enfants" - Matthieu, riverain des Docks de Saint-Ouen

Une nouvelle loi adoptée l'an dernier, les rodéos motorisés sont plus sévèrement sanctionnés. Les participants risquent jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende.