Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des habitants riverains de la Meyne à Orange évacués en raison d'effondrements

lundi 3 septembre 2018 à 18:46 Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

La Meyne qui traverse une partie du centre-ville d'Orange a érodé des murs de soutènement qui maintiennent les berges où sont posées des habitations. Le secteur concerné est celui tout proche de la sortie de l’autoroute A7 "centre-ville".

Un des murs en partie effondré dans la Meyne à proximité de l'avenue Charles de Gaulle
Un des murs en partie effondré dans la Meyne à proximité de l'avenue Charles de Gaulle - Mairie d'Orange

Orange, France

Jeudi dernier, premier éboulement. Puis samedi, un second plus conséquent un peu plus loin. Du coup, quinze personnes ont été évacuées et leurs logements condamnés temporairement par mesure de sécurité. Ce lundi après-midi, un expert du tribunal administratif saisi par la mairie était sur place : c'est le début d'une longue procédure qui passera aussi par les assurances des propriétaires 

Pour Jacques Bompard, le maire d’Orange, "le règlement est formel" : les riverains évacués ne pourront réintégrer leurs habitations qu'une fois les lieux définitivement sécurisés et les assurances devraient prendre en charge les hébergements d'urgence. Le maire renvoie aux contrôles qu'a pu effectuer par le passé le syndicat de gestion, d'aménagement et d'entretien de la Meyne, l’ASA Meyne, sur ce secteur densément habité et des taxes qu'il perçoit dans ce sens . Le syndicat rappelle de son côté que les propriétaires sont responsables de l'entretien des berges sur leur terrain.

Des riverains décontenancés et le debut certainement d'une longue procédure où la mairie d'Orange sera partie prenante