Faits divers – Justice

Des immeubles menacent de s'effondrer à Reims

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 10 novembre 2016 à 17:21

17 familles ont été évacuées
17 familles ont été évacuées © Radio France - Aurélie Jacquand

Dans le quartier Clairmarais, rue des Romains, trois immeubles ont été évacués ces derniers jours. Des fissures importantes menacent la structure des ces bâtiments construits en carreaux de terre. 17 familles ont été relogées. La circulation est interdite à proximité depuis le début de la semaine.

Des ouvriers qui déblaient et désossent les appartements, voilà ce que l’on voit de l’extérieur. En début de semaine, tous les habitants du 94, 96 et 98 rue des Romains, dans le quartier Clairmarais de Reims, ont reçu l'ordre d'évacuer leurs logements. "Certains sont même partis sans pouvoir récupérer leurs affaires", témoigne Jean-Claude, le propriétaire du bar "Le Romain". En attendant le passage d'un expert ils ont interdiction de rentrer chez eux et la circulation est interdite devant l’immeuble.

Des familles relogées à la hâte

17 familles ont dû être relogées, soit chez des proches, soit à l'hôtel pris en charge par la mairie de Reims. "Mon cousin ira chez nos grands-parents le temps de trouver un nouvel appartement", explique ce jeune homme venu récupérer des affaires dans un studio du rez-de-chaussée. "Les ouvriers nous encadrent et nous aident si besoin. Ils sont en train de déblayer et d'installer des poutres pour consolider la structure. Ils m'ont dit qu'ils allaient devoir abattre certains murs en attendant la prochaine expertise".

"Il ne faudrait pas que ça fasse château de cartes", s'inquiètent les voisins les plus proches

A l'origine de cette évacuation: une fissure importante détectée au numéro 94 et qui s'est propagée aux bâtiments voisins. Xavier Albertini, l’adjoint au maire de Reims en charge de la sécurité, avance deux explications: "Les immeubles sont construits en carreaux de terre et si l'entretien des murs n'est pas correcte, ça affaiblit la structure. Et puis une extension a été récemment construite sur l'un des immeubles, ce qui entraîne un poids supplémentaire".

Un nouvel expert doit se rendre sur place la semaine prochaine afin d'évaluer la situation. Il dira alors si les habitants peuvent rentrer chez eux ou si les immeubles doivent être détruits. Cette option inquiète les voisins les plus proches : "Si l'immeuble du milieu est détruit, les nôtres risquent d'être fragilisés à leur tour. Il ne faudrait pas que ça fasse château de cartes", expliquent les propriétaires du bar et de la boulangerie voisine.

Une nouvelle expertise est prévue la semaine prochaine - Radio France
Une nouvelle expertise est prévue la semaine prochaine © Radio France - Aurélie Jacquand