Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une plainte contre X déposée après des appels d'internautes à brûler une mosquée à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une plainte contre X a été déposée ce mardi à Béziers après des propos haineux laissés sur les réseaux sociaux à l'encontre de la communauté musulmane. Des internautes, clairement identifiés, ont appelé à brûler la grande mosquée du quartier de la Devéze.

Mosquée de la Devèze à Béziers
Mosquée de la Devèze à Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Les dirigeants de la grande mosquée de Béziers ont porté plainte ce mardi en fin matinée au commissariat, après la diffusion de messages haineux ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Un abonné de Facebook a dans un premier temps appelé des internautes à mettre le feu à la mosquée AR-RAHMA dans le quartier la Devèze à proximité de l’hôpital. D'autres ont ensuite réagi et incité au passage à l'acte. Les auteurs ont été identifiés. Ces messages de haine ont été postés au lendemain de l'assassinat de Samuel Paty. Cette barbarie est pourtant dénoncée par l'ensemble de la communauté musulmane.

L'affaire est prise très au sérieux. La plainte est remontée dans la journée au parquet de Béziers.

"Vous voulez rendre hommage à cet enseignant ? Allez cramer la mosquée de Béziers. Faites passer le message qu’il y en a marre", voilà ce que l’on pouvait lire il y a encore quelques heures. Depuis, les échanges ont disparu. Ont-ils été effacés par les intéressés, Facebook ou alors des retraits liés à la plainte déposée ? En attendant, le mal est fait. 

De tels propos sont susceptibles de caractériser les délits de provocation publique par voie électronique, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de sa religion (peines maximales encourues (1 an d'emprisonnement et 45 000 € d'amende) et/ou  provocation publique directe, par voie électronique, et non suivie d'effet, à la commission du délit de destruction ou dégradation volontaire dangereuse pour les personnes (peines maximales encourues : 5 ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende)

"Des mots, des hommages, des marches... À quand des actes ? Un clan se crée, on se tient au courant" rajoute un autre. "On n’attend que vous" lui rétorque un autre.

Un internaute appelle à brûler la mosquée de Béziers
Un internaute appelle à brûler la mosquée de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Ces messages ne sont pas vraiment rassurants, d’autant qu’il y a manifestement cette volonté de toucher la communauté musulmane Biterroise. Evidemment ces propos sont vivement dénoncés ''Comme à chaque fois, il y a ceux qui font des raccourcis bien trop rapides", explique le responsable de la mosquée de Béziers. 

Ce mardi soir, à sortie de la mosquée AR-RAHMA, aucun fidèle ne souhaitait réagir, à quelques heures de l'hommage national rendu à Samuel Paty.

Des propos vivement dénoncés par la communauté musulmane de Béziers
Des propos vivement dénoncés par la communauté musulmane de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Les auteurs sont tous identifiés. Ils n'habitent pas forcément l'Hérault. Ce qui est encore plus surprenant. Béziers compte cinq mosquées. La plus importante est implantée dans le quartier de la Devéze. 300 à 700 fidèles peuvent s'y rendre les jours de la prière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess