Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des interpellations dans les Bouches-du-Rhône après le démantèlement d'un vaste trafic international de médicaments

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Dix personnes ont été interpellées après des opérations conduites dans les Bouches-du-Rhône, en Pologne et en Ukraine dans le cadre d'un vaste trafic international de médicaments. Quelque 200.000 cachets de Subutex ont transité pour un bénéfice de plus de 10 millions d'euros.

200 000 cachets de Subutex ont transité illégalement entre la France et l'Europe de l'Est
200 000 cachets de Subutex ont transité illégalement entre la France et l'Europe de l'Est © Maxppp - Anthony PICORE

Bouches-du-Rhône, France

Les transactions étaient effectuées en région parisienne, mais c'est bien un réseau marseillais qui alimentait des trafiquants ukrainiens. Chaque mois, ce sont entre 7.000 et 10.000 cachets de Subutex, un substitut à l'héroïne prescrit sur ordonnance, qui étaient collectés à Marseille et ses alentours avant de traverser les frontières. 

D'après les informations du journal La Provence, plus de 200.000 médicaments ont été distribués en Ukraine depuis la France, en passant par la Pologne, pour un bénéfice total de plus de 10 millions d'euros. Un préjudice de ce trafic international également évalué à 500 000 euros pour la sécurité sociale, puisque la récolte était, selon la gendarmerie, effectuée par des personnes bénéficiant de l'aide de l'État.

Coup de filet entre les Bouches-du-Rhône et l'Europe de l'Est

L'enquête de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique et les gendarmes de la section de recherches de Marseille a permis d'organiser un coup de filet : dix personnes ont été interpellées entre les Bouches-du-Rhône et l'Europe de l'Est. Quatre ont été écrouées en France.