Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Deux interpellations à Saint-Étienne après l'assassinat de Samuel Paty

Cinq hommes sont en garde à vue, soupçonnés d'avoir été en contact avec l'assassin de Samuel Paty. Ils ont été interpellés, en début de semaine, dans la Loire et en Seine-Maritime.

Hommage à Samuel Paty à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines)
Hommage à Samuel Paty à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines) © Radio France - Alice Kachaner

L''enquête se poursuit, bientôt deux mois après l'assassinat du professeur d'histoire-géographie, décapité devant son collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), par le terroriste Abdoullakh Anzorov, qui lui reprochait d'avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet. 

Cinq hommes, âgés de 18 à 21 ans, tous d'origine tchétchène, ont été interpellés, ce lundi, dans les deux départements de Seine-Maritime et de la Loire, plus précisément à Saint-Étienne dans le bas du quartier du Crêt de Roc comme le précisent nos confrères de la "Tribune-Le Progrès". 

Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures, dans le cadre d'une enquête pour faits terroristes. Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir échangé par le biais d'une messagerie avec l'assaillant. 14 autres personnes font déjà l'objet de poursuites, dont cinq collégiens mis en examen pour "complicité d'assassinat terroriste". Abdoullakh Anzorov, un réfugié russe tchétchène de 18 ans, avait été abattu par les policiers quelques instants après son crime.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess