Faits divers – Justice

Des lycéens en visite au tribunal de Dijon : la Justice "c'est pas comme dans les films !"

Par Faouzi Tritah, France Bleu Bourgogne jeudi 9 avril 2015 à 22:39

Des lycéens posent des questions aux magistrats et aux avocats au TGI de Dijon
Des lycéens posent des questions aux magistrats et aux avocats au TGI de Dijon © Faouzi Tritah - Radio France

Deux-cents lycéens dans toute la Côte-d'Or se familiarisent avec la justice au travers d'un partenariat entre le rectorat de l'académie de Dijon et le Barreau de Dijon. Jeudi, au Tribunal de Dijon des élèves de seconde du lycée Hippolyte Fontaine ont rencontré le président du TGI le procureur et une avocate pour répondre à toutes les questions et assister à une audience.

La Justice on s'en fait souvent des idées, on fantasme, bref on la connaît mal. C'est pour cette raison que 200 lycéens de toute la Côte-d'Or se familiarisent avec ce monde judiciaire, le tout en trois temps. Ces jeunes ont tout d’abord reçu des professionnels de la Justice dans leurs lycées pour échanger sur le thème du droit des jeunes. Dans un deuxième temps, comme ce jeudi  au Tribunal de Dijon avec des élèves de seconde du lycée Hypolyte Fontaine, une rencontre a eu lieu avec le président du TGI (Claude Consigny), la procureure de la République (Marie-Christine Tarrare) et une avocate (Delphine Baldini) pour échanger autour de l’organisation, des valeurs et des principes de la justice.

Des questions très ...américaines

Dans le brouhaha d'une salle du troisième étage de la cité judiciaire à Dijon, les élèves s’installent et Marie-Christine Tarrare, la procureure, commence à parler de la Justice en disant ce qu’elle n’est pas "ce n'est à travers quelques émissions que l'on peut avoir une bonne connaissance de ce monde-là ". Un tour de tour de table s'ensuit et à la question que connaissez vous de la Justice? Spontanément plusieurs jeunes répondent "les séries américaines". Delphine Baldini qui est avocate à Dijon a l’habitude d’entendre ces réponses : "aux États-Unis, l'avocat a des capacités d'enquête, il interroge des gens, (...) les clients qui nous contactent attendent ça de nous. Quand on ne connaît pas, on est déçu!"

avocate web

 

En droit français par exemple, les avocats des deux parties doivent avoir l'intégralité des éléments du dossier. C'est le principe du contradictoire . Vous ne verrez jamais un avocat sortir une preuve de son chapeau sans que l'autre partie soit mise préalablement au courant. Varoujian le jeune lycéen avec une culture très forte des séries télés Américaines est déçu ! "C'est un peu plus ennuyeux que dans les films" Mais Méri est plutôt soulagée : "c'est mieux ici là-bas on peut nous accuser alors que c'est pas vrai !" La prochaine fois, ces lycéens pourront voir d'encore plus près la Justice car c'est eux qui enfileront les robes des juges et des avocats pour simuler un procès. Ce sera les 9 et 22 avril.

"Quand on ne connait pas on est surpris" le reportage France Bleu Bourgogne de Faouzi Tritah au TGI de Dijon