Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des mamans prennent en otage une maîtresse au Jas-de-Bouffan

mardi 26 janvier 2016 à 19:24 Par Victoria Koussa, France Bleu Provence

Depuis mardi matin, une dizaine de mères de familles occupent l'école maternelle de Joseph d'Arbaud dans le quartier Jas-de-Bouffan à Aix-en-Provence, pour faire pression sur le rectorat et garder leur maîtresse.

Ces mamans occupent la classe de grande section
Ces mamans occupent la classe de grande section © Radio France - Victoria Koussa

Aix-en-Provence, France

Plusieurs mamans sont arrivées ce mardi matin à l'école maternelle Joseph d'Arbaud avec la ferme attention d'empêcher Jessica de partir vendredi prochain. 

Cette jeune maîtresse doit effectuer un remplacement dans une école de Marseille, comme prévu depuis le début de sa mission. Elle n'est là que depuis un mois, mais elle est très à l'écoute de ses jeunes élèves. Jessica leur consacre beaucoup de temps car, aux portes du CP, ces élèves d'un quartier défavorisé ont encore de grosses difficultés à lire et écrire. 

Ses qualités ont poussé ces mamans à la retenir en otage.  

Marie et Nadia, deux mamans, sont à bout de nerfs.

Depuis la rentrée scolaire, quatre maîtresses se sont succédé dans la classe de grande section. De quoi nourrir la colère de certains parents d'élèves qui récupèrent leurs enfants très contrariés par ces changements, car ces remplacements à la chaîne les perturbent beaucoup. C'est le cas de  Mehdi, cinq ans...   

Mehdi, 5 ans, en a marre de s'attacher à chacune de ses maîtresses.

Sarah, quatre ans, est même devenue très angoissée...

Sarah, 4 ans, en fait des cauchemars.

Le rectorat condamne quant à lui cette initiative. Eric Penso, l'inspecteur adjoint de l'Académie, trouve que cette séquestration est même dangereuse.

L'inspecteur adjoint de l'académie, sur la mobilisation de ce matin.

La maîtresse partira bien vendredi. Malgré tout, les mamans seront reçues mercredi au rectorat pour trouver des solutions, afin que les enfants puissent s'épanouir et progresser. Si aucune solution n'est trouvée, elles occuperont à nouveau l'école jusqu'à la fin de semaine.