Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des mamies mettent en fuite un exhibitionniste

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un homme de 36 ans a été interpellé à côté de Nantes après avoir agressé une fillette de 3 ans dans un parc public jeudi après-midi. C'est l'arrière grand-mère de l'enfant et deux de ses amies qui ont permis l'arrestation de cet homme.

Voiture de police (photo d'illustration)
Voiture de police (photo d'illustration) © Maxppp

C'est un square comme il en existe dans toutes les villes, au milieu d'un quartier résidentiel et paisible : le parc Kindia à Orvault près de Nantes. Jeudi après-midi, trois amies, trois septuagénaires s'y promènent, l'une d'elles est venue avec son arrière petite-fille de 3 ans. Soudain, un homme se rapproche de l'enfant et se livre à des attouchements. Il est aussitôt mis en fuite par une des trois femmes qui l'insulte et prévient la police dans la foulée. C'est ce même homme que les trois amies avaient remarqué quelques instants plus tôt, il était assis sur un banc en train de se masturber.

Il récidive avant d'être interpellé par la police

A l'extérieur du parc, sur l'avenue Félix Vincent, l'agresseur croise une adolescente de 16 ans, il lui met la main sous la jupe et disparait. Quelques minutes plus tard, dans le même secteur, l'homme s'en prend à une autre femme dont il tente de toucher la poitrine. Grâce au signalement, la police n'a aucun mal à retrouver l'homme. Agé de 36 ans, il était ivre au moment des faits, il explique d'ailleurs son geste par une trop forte consommation d'alcool. La garde à vue de cet homme a pris fin vendredi en fin d'après-midi, suite à une expertise psychiatrique il a été placé en hospitalisation d'office.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess