Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des menaces de mort et d'attentat contre les synagogues de Béziers et La Grande-Motte

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Les synagogues de Béziers et La Grande-Motte ont reçu tour à tour des lettres de menace de mort, cette semaine. A Béziers, la communauté juive mais aussi le maire de la ville sont visés. Des plaintes ont été déposées.

La communauté juive de Béziers est visée par des menaces de mort (photo d'illustration)
La communauté juive de Béziers est visée par des menaces de mort (photo d'illustration) © Maxppp - Luc Nobout

Après Béziers, c'est au tour de La Grande-Motte. La présidente de l'​association cultuelle israélite de le commune, Sabine Atlan, porterait plainte à la gendarmerie après avoir reçu elle aussi une lettre de menaces, ce jeudi, selon nos informations. Plus tôt dans la journée, le maire de Béziers Robert Ménard avait révélé que la synagogue de sa ville avait été destinatrice d'un courrier du même type, ce mercredi.

Le premier est un courrier rédigé à la main dans lequel l'auteur s'en prend violemment aux juifs, en les qualifiant de "race de merde", et de "parasites et de cancer de l'humanité", qu'il dit détester. L'individu affirme être "très armé" et avoir acheté notamment "deux kalachnikovs". Il indique par ailleurs vouloir passer à l'acte quand "la synagogue sera pleine de vermine" pour "faire plus de carnage qu'au Bataclan", en référence à la tuerie perpétrée à Paris le 13 novembre 2015. Enfin, l'auteur termine en écrivant qu'il ira ensuite "vider son chargeur" sur le maire de Béziers Robert Ménard, sur sa femme et ses conseillers. 

Depuis trente ans qu'il chapeaute la communauté juive du biterrois et ses quelques 150 familles, Maurice Abitbol avait déjà reçu et signalé des lettres anonymes d'insultes, mais jamais de menaces aussi violentes et explicites. Le représentant de la communauté juive, qui remercie la police, la préfecture mais également les chefs religieux des communautés musulmanes et chrétiennes du soutien apporté ces dernières heures, nous indique avec étonnement que le courrier reçu aurait été signé, avec un nom et une adresse dans la région. Reste à savoir s'il s'agit des coordonnées réelles de l'auteur. 

Une enquête ouverte

Maurice Abitbol nous a confié que sa communauté vit en paix avec les autres et avec l'immense majorité de la population héraultaise. Dans un contexte cependant tendu ces dernières semaines, notamment avec le conflit israélo-palestinien, il avait tout de même fait le choix d'installer un vigile devant la synagogue, au moment des offices. 

Le procureur de Béziers nous indique qu'une enquête a été ouverte dès lors que le parquet a été informé des faits, pour "menaces de crimes contre les personnes en raison de la race, l'ethnie, la Nation ou la religion" et pour "menaces de mort contre des élus". En revanche, le parquet national antiterroriste "n'a pas estimé nécessaire jusqu'à présent" de se saisir de cette affaire. 

Réactions

"C'est menaçant, injurieux, dangereux. Dans le contexte actuel, on ne sait jamais sur quoi cela peut déboucher" a réagi Robert Ménard. "Il faut dire à ces gens que cela finira devant la justice, que l'on mettra tout en œuvre pour les trouver et les sanctionner", a-t-il ajouté sur France Bleu Hérault. 

"On peut toujours dire que c'est un cinglé, mais un cinglé peut tuer des gens." - Robert Ménard, joint par France Bleu Hérault

De son côté, Meddy Nedir, président de SOS racisme à Béziers, "condamne avec véhémence ces intimidations et persécutions" contre la communauté juive. Il espère qu'une "réponse judiciaire ferme viendra sanctionner les coupables de ces actes".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess