Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des contrôles renforcés pour le salon Miam à Alès

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Alès, France

Dans le cadre du plan vigipirate renforcé, la sécurité dans et aux abords du Miam est montée d'un cran. Le salon de la gastronomie et des produits de terroir, avec ses 130 exposants, ne pouvait pas ne pas se tenir. Il a été maintenu après mûre réflexion et conjugue plaisirs des sens et sécurité.

Contrôles renforcés au Miam Alès
Contrôles renforcés au Miam Alès - Ludovic Labastrou

Le 23e Miam se poursuit jusqu'à lundi au parc des expositions d'Alès. Le salon de la gastronomie et des produits du terroir, rendez-vous, incontournable du grand sud espère cette année dépasser les 20.000 visiteurs.

Un plus économique à ne pas rater à l'approche des fêtes

Dès le lendemain des attentats de Paris s'est posé la question de son maintien. Pour autant, Francis Cabana, le président de la chambre de commerce et d'industrie d'Alès a voulu que le Miam se tienne. En collaboration avec la sous-préfecture toutes les mesures ont été prises pour garantir un succès sécurisé.

Olivier Delcayrou, le sous-préfet d'Alès

Olivier Delcayrou, le sous-préfet d'Alès
Olivier Delcayrou, le sous-préfet d'Alès © Radio France - Ludovic Labastrou

20.000 visiteurs attendus au Miam Alès jusqu'à lundi. 130 exposants, un invité d'honneur le Limousin, pour faire découvrir toutes les saveurs des régions de France. Un rendez-vous très attendu à la veille des fêtes de Noël.

Concilier économie et sécurité

Après les attentats de Paris la préfecture du Gard a pris des mesures de renforcement de la vigilance. ainsi depuis une semaine, le préfet Didier Martin, a décidé d'avancer de huit jours le plan anti hold-up. Ce dispositif mêlant police et gendarmerie concerne tout le Gard.

Olivier Delcayrou, le sous-préfet d'Alès

Choix de la station

À venir dansDanssecondess