Faits divers – Justice

[MIS A JOUR] Des migrants de Calais sont arrivés à Saint-Bris-le-Vineux

Par Benoît Jacobo et Clara Guilliet, France Bleu Auxerre mercredi 30 décembre 2015 à 12:37

L'arrivée des premiers migrants à Saint-Bris-le-Vineux
L'arrivée des premiers migrants à Saint-Bris-le-Vineux © Radio France - Clara Guilliet

Une cinquantaine de migrants en provenance de Calais sont arrivés mardi soir à Saint-Bris-le-Vineux. Ces volontaires sont hébergés au centre de vacances du village et devraient rester jusqu'à la fin du mois de mars.

Ils sont principalement originaires de Syrie et d'Irak. Et ils ont passé les dernières semaines dans la "Jungle" de Calais, ce camp où vivent des milliers de réfugiés dans des conditions très précaires. 51 migrants sont arrivés mardi soir à Saint-Bris-le-Vineux. 

Better here than the Jungle

Ces migrants sont des volontaires qui ont accepté d'être transférés dans l'Yonne. "Better here than the jungle", disent-ils à travers la fenêtre grillagée du centre de vacances de Saint-Bris, un centre qui appartient à la commune de Montreuil-sous-Bois en région parisienne. Deux familles se trouvent parmi eux.

Les migrants occupent le temps, dans la cour du centre de vacances de St-Bris. - Radio France
Les migrants occupent le temps, dans la cour du centre de vacances de St-Bris. © Radio France - Clara Guilliet

Le préfet Jean-Christophe Moraud est arrivé sur place en fin de matinée. "Je me suis adressé à eux et ce n'était pas simple d'ailleurs, car c'est un mix d'anglais et de plusieurs langues différentes. J'ai dit à ceux qui avaient le projet de gagner l'Angleterre que la frontière avec la Grande-Bretagne était fermée et très étanche. Nous allons donc travailler sur leur situation administrative, ce travail sera fait dans les 3 mois qui viennent. Il y a aussi de l'accompagnement social, par exemple pour que les uns et les autres puissent apprendre le français. Cela facilitera l'insertion de ceux qui vont souhaiter rester en France et qui seront éligibles à rester sur le territoire national

Faciliter l'insertion des migrants (Jean-Christophe Moraud, préfet de l'Yonne)

Libres de se promener dans le village

Les migrants peuvent sortir librement du centre de vacances et se promener dans le village. "Aller jusqu'à Auxerre, c'est plus compliqué, car ils  n'ont pas de papier," explique le préfet.

La préfecture de l'Yonne précise  également que leur "mise à l'abri" est limitée à la période hivernale, c'est-à-dire jusqu'à la fin du mois de mars. Le temps d'étudier leur situation, et "d'humaniser leurs conditions de vie". Les migrants pourraient donc selon les cas bénéficier d'une aide au retour dans leur pays, pouvoir déposer une demande d'asile en France, voire rejoindre un autre pays de l'Union Européenne. En attendant, ils vont participer à des cours de français afin de faciliter leur intégration.

On les sent craintifs de la population (Rachel Leblond, maire de Saint-Bris-le-Vineux)

"On a bien compris que pour la plupart, leur souhait est de retourner chez eux ou dans leur famille, détaille Rachel Leblond, la maire de Saint-Bris-le-Vineux. Ils sont très craintifs de la population. Il y aussi une méconnaissance de la part des Saint-Brisiens, on pourrait donc organiser une journée de rencontres. Il y a aussi un devoir d'information vis-à-vis des écoles".

Une réunion publique est organisée ce mercredi soir à la salle des fêtes de Saint-Bris-le-Vineux, à 18h, afin de présenter les conditions d'accueil à la population.

Des migrants posent devant le centre de vacances de Saint-Bris - Radio France
Des migrants posent devant le centre de vacances de Saint-Bris © Radio France - Clara Guilliet
Radio France
© Radio France - Clara Guilliet