Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des militants d'extrême-droite mènent une "opération anti-migrants" dans les Pyrénées, les élus s'indignent

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Plusieurs militants du groupuscule d'extrême-droite Génération Identitaire se sont positionnés ce mardi 19 janvier dans le secteur du col du Portillon (Haute-Garonne), à la frontière France-Espagne. Les élus locaux condamnent vivement la méthode et demandent la dissolution du groupe.

"Opération anti-migrants" de Génération identitaire dans les Alpes en avril 2018
"Opération anti-migrants" de Génération identitaire dans les Alpes en avril 2018 © AFP - Romain Lafabrègue

Comme ils l'avaient fait dans les Alpes en 2018, les militants d'extrême-droite de Génération Identitaire ont récidivé dans les Pyrénées, ce mardi 19 janvier. Ils se sont positionnés autour du col du Portillon (Haute-Garonne), frontalier entre la France et l'Espagne, pour mener une opération qu'ils qualifient "d'anti-migrants".

Le col du Portillon est situé au milieu de la chaîne des Pyrénées, entre la vallée de Luchon, en France, et le Val d'Aran espagnol. Il est fermé depuis quelques jours par les autorités françaises, comme d'autres cols pyrénéens, pour raison de sécurité face à la menace terroriste. 

Le Portillon, souvent enneigé l'hiver, n'est pourtant pas un axe de passage majeur. L'essentiel du trafic routier France-Espagne ayant lieu par le Pont du Roi, le long de la Garonne, près de la commune de Fos (Haute-Garonne).

Les élus demandent au préfet d'intervenir

Cette opération de l'extrême-droite, révélée par plusieurs médias en début d'après-midi, fait vivement réagir les élus locaux. Dans une déclaration commune, Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Joël Aviragnet, député de la Haute-Garonne, et Eric Azémar, maire de Bagnères-de-Luchon condamnent les agissements de Génération Identitaire :

"Face au coup de force de l’extrême droite, nous demandons à l’État de réagir fermement."

Selon les quatre élus, cette opération n'a pour seul but de "permettre à ces extrémistes de développer leur discours de haine". Ils demandent au "préfet de la Haute-Garonne de mettre fin fermement et sans délais à ce coup de force, indigne et contraire aux valeurs de la République et de notre territoire".

En avril 2018, Génération Identitaire avait mené une opération similaire dans les Hautes-Alpes. Trois membres avaient été condamnés par le tribunal de Gap en première instance, avant d'être relaxés en appel, le 16 décembre dernier.

Le préfet de Haute-Garonne condamne

Dans un communiqué de presse envoyé ce mardi en fin d'après-midi, le préfet de Haute-Garonne "condamne fermement les actions du groupe « Générations identitaire »". Selon le représentant de l'Etat, deux actions ont été menées : au col du Portillon, mais aussi à Melles Pont-du-Roy, la frontière la plus utilisée en Comminges.

Le préfet précise que ces "actions purement symboliques n’ont provoqué aucun trouble à l’ordre public mais ont mobilisé inutilement les forces de l’ordre, les détournant de leur mission de surveillance de la frontière".

"Aucune tolérance face à des propos et actions contraires aux valeurs de la République ne saurait être admise" déclare également Etienne Guyot, qui annonce également qu'"à la suite du déploiement d’une banderole sur un site appartenant à EDF, une personne a été auditionnée par la gendarmerie nationale et la justice saisie".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess