Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Nîmois inquiets après des tirs dans le quartier Puech-du-Teil

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Un jour après les coups de feu tirés dans le quartier résidentiel Puech-du-Teil à Nîmes, les habitants sont toujours sous le choc ce lundi. D'après eux, les trafics de drogue s'étendent dans le secteur et affectent leur quotidien.

Un homme de 28 ans a été victime de plusieurs tirs dimanche sur le parking des Eygalades à Nîmes
Un homme de 28 ans a été victime de plusieurs tirs dimanche sur le parking des Eygalades à Nîmes © Radio France - Elsa Vande Wiele

Pas moins de 150 policiers dont plusieurs hommes du RAID ont été mobilisés dans le quartier sensible de Pissevin ce lundi matin à Nîmes. Une vaste opération anti-drogue à l'issue de laquelle cinq personnes ont été placées en garde-à-vue. L'aboutissement de plusieurs mois d'enquête pour la Sûreté départementale du Gard.

Réveillés par des coups de feu

À côté, dans le quartier résidentiel du Puech-du-Teil, les habitants ont l'air blasé : "Tout le monde sait qu'il y a des trafics de drogue à Pissevin." L'affaire ne semble avoir aucun lien mais le plus surprenant pour eux, c'est que la veille, un homme de 28 ans a été victime de plusieurs tirs et grièvement blessé au pied de leur immeuble. 

Michel vit dans la résidence des Eygalades depuis plus de 40 ans et il l'assure, un tel événement ne s'était jamais produit ici. "Je dormais quand j'ai entendu les coups de feu, je me suis recouché et c'est le lendemain que j'ai vu la police et les douilles au sol", témoigne-t-il. 

Ce lundi, les habitants du quartier du Puech-du-Teil à Nîmes ont retrouvé une douille cachée sous une voiture.
Ce lundi, les habitants du quartier du Puech-du-Teil à Nîmes ont retrouvé une douille cachée sous une voiture. © Radio France - Elsa Vande Wiele

"J'espère que ça ne va pas durer sinon on fera notre propre police." - Un résident des Eygalades

Tous les résidents interrogés affirment que les dealers gravitent de plus en plus près de chez eux. "La Mutualité sociale agricole ferme et c'est un passage idéal, commente cet autre habitant. Comme la police effectue régulièrement des descentes dans la galerie Wagner à Pissevin maintenant les dealers sont bien obligés de se déporter."

Les résidents déplorent le fait de voir trop peu de policiers patrouiller à Puech-du-Teil. "J'espère que ça ne va pas durer sinon on fera notre propre police", prévient Michel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess