Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des obus, de la cocaïne, des silex: les douanes du Bas-Rhin présentent leur bilan 2017

vendredi 13 avril 2018 à 18:57 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace

Des munitions, des roquettes, de l'or, des liasses de billets de banque, des antiquités gallo-romaines, des silex préhistoriques, de la cocaïne, de l'héroïne, du tabac de contrebande saisis en 2017 dans le Bas-Rhin, les services des douanes n'ont pas chômé!

parmi les prises des douanes du Bas-Rhin, des jouets contrefaits
parmi les prises des douanes du Bas-Rhin, des jouets contrefaits © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

La Direction régionale des douanes de Strasbourg a présenté le bilan de son activité 2017. Ses services ont saisi 146 kg d'explosifs et de munitions saisis chez un collectionneur bas-rhinois, des antiquités gallo-romaines, 7 kg de bijoux en or qui devaient être fondus en Allemagne, 24 kg de stupéfiants de toutes sortes, et aussi du tabac et des cigarettes, une centaine de kilos en tout.  

Autre activité essentielle des douaniers, la lutte contre la contrefaçon: plus de 18.700 articles copiés ont été saisis l'an dernier, des vêtements, des chaussures, des jouets, des articles de sport. Ou encore ces 5.700 tasses "Jack Daniel's" récupérées par les agents de la BSI  (brigade de surveillance intérieure) de Haguenau, puis détruites.

Les trafiquants de drogue misent aussi sur le covoiturage

Pour traquer les trafiquants de drogue, les services des douanes ont dû s'adapter aux nouveaux modes de déplacement, lignes de bus internationales ou covoiturage

Les services des douanes ont notamment interpellé, en juin 2017, à bord d'un bus Amsterdam-Milan, un Letton qui avait avalé 660 grammes d'héroïne. En novembre, ils ont contrôlé une "mule" nigériane qui transportait dans son organisme 1,2 kg de cocaïne emballée dans des préservatifs, puis, en décembre, cet Italien qui revenait d'Amsterdam avec 950 grammes de la même drogue, également conditionnée dans des préservatifs cachés dans ses organes. Tous deux voyageaient grâce au site Blablacar. 

A bord d'un bus Strasbourg-Amsterdam, les douaniers ont aussi contrôlé un Nigérian qui transportait "in corpore" près de 90.000 euros en billets de banque. Enfin, il y a ces voyageurs de retour du Maroc qui ont préféré abandonner sur le tapis à bagages de l'aéroport de Strasbourg leurs quatre valises pleines de cigarettes...

Protéger le patrimoine historique

En novembre dernier, la BSI de Strasbourg-Entzheim a découvert chez un particulier des monnaies gauloises, romaines et gallo-romaines en bronze, en argent et en or, ainsi que des silex, des céramiques, des statuettes de Mercure, des cols d'amphores et des fibules, des broches antiques.  Ces objets, expertisés par les conservateurs de la DRAC Grand Est (Direction régionale des affaires culturelles), dataient de 4.500 avant Jésus-Christ pour les plus anciens. Un butin estimé à plus de 52.000 euros qui provenait de fouilles illégales et devait être revendu en ligne.