Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Le directeur de l'école catholique l'Angélus dans le Cher mis en cause pour maltraitance

Cher : des parents d'élèves veulent ouvrir une nouvelle école dans les locaux de l'Angelus

mercredi 26 juillet 2017 à 17:59 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry

Des parents d’élèves de l'Angelus à Presly, dans le Cher, veulent ouvrir une nouvelle école dans les locaux de l'institution, fermée depuis début juin sur décision de justice pour des soupçons de maltraitance sur les enfants. Ils ont créé une association, le président témoigne sur France bleu Berry.

La majorité des parents seraient prêts à laisser leurs enfants à Presly.
La majorité des parents seraient prêts à laisser leurs enfants à Presly. © Maxppp - PARA Stéphanie

Presly, France

Une nouvelle école pourra-t-elle ouvrir dans les locaux de l'Angelus, à Presly dans le Cher ? Depuis début juin, l'école traditionaliste catholique est fermée, sur décision de la préfecture après des perquisitions des lieux. Le directeur, l'Abbé Spinoza, a lui été mis en examen début juillet pour des violences sur les enfants et pour travail forcé et travail dissimulé. Depuis un mois, plusieurs parents d'élèves s'attellent à ouvrir une école similaire, au même endroit.

Je pars du principe que, quoi qu'il arrive, cette école ouvrira

- Eric Lougnon, président de l'association

Le directeur de cette association est un père de famille du Cher, Eric Lougnon. Sur ses 10 enfants, 4 étaient scolarisés à l'Angelus. L'un d'eux a obtenu son baccalauréat, les 3 autres devaient poursuivre leur scolarité à Presly à la rentrée :

ECOUTEZ - "La grande majorité des parents est derrière l'Abbé Spinoza et nous encourage à nous battre" - Eric Lougnon, président de l'association qui veut ouvrir une nouvelle école dans les locaux de l'Angelus.

"L'association populaire d'éducation de l'institut Saint-Gabriel à Presly"

Les statuts de l'association ont été déposés il y a tout juste un mois sous le nom de l'Association populaire d'éducation de l'institut Saint Gabriel de Presly. Ils ont également repris à leur nom la location des locaux.

Les statuts de la nouvelle association ont été déposés fin juin. - Aucun(e)
Les statuts de la nouvelle association ont été déposés fin juin.

L'objectif de cette association, qui compte pour le moment 4 membres, n'est pas à proprement parler de rouvrir l'école, puisqu'elle est fermée par une décision de justice. Mais le projet de nouvel établissement y ressemble beaucoup : une école catholique traditionaliste, hors contrat avec l'Etat, et donc dans les mêmes locaux, avec une équipe pédagogique largement similaire. La nouvelle directrice est une ancienne professeure de l'Angelus et seuls 3 nouveaux enseignants sont recrutés, en anglais, en allemand et en sport.

La nouvelle association recherche 3 enseignants, deux ont déjà été recrutés. - Aucun(e)
La nouvelle association recherche 3 enseignants, deux ont déjà été recrutés. - Capture d'écran du site internet Le Salon Beige.

Quant aux parents d'élèves, selon nos informations, ils restent une grande majorité à nier les accusations qui pèsent sur l'abbé et à vouloir réinscrire leurs enfants. Ce serait le cas pour au moins 70 enfants sur 109. Mais il faut encore que l'école puisse rouvrir à la rentrée. Sauf que pour le moment, il leur est impossible d'accéder aux ordinateurs et donc aux fichiers d'inscriptions car le bâtiment est sous scellés. Et il devrait le rester jusqu'à la fin de l'enquête. Il n'est par ailleurs plus possible d'accéder aux comptes bancaires de l'Angelus pour payer les professeurs cet été.

Retrouvez notre dossier : Le directeur de l'école catholique l'Angélus dans le Cher mis en cause pour maltraitance