Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Appel aux dons sur Facebook : les parents d'une fillette malade soupçonnés d'escroquerie près de Dieppe

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Le parquet de Dieppe a ouvert une information judiciaire pour escroquerie et abus de confiance. Il soupçonne un couple de Seine-Maritime d'avoir utilisé une prétendue maladie de sa fille pour obtenir de l'argent via les réseaux sociaux. Les dons auraient servi à des dépenses personnelles.

Les parents de Jeanne, 3 ans, auraient récoltés plusieurs dizaines de milliers d'euros de dons.
Les parents de Jeanne, 3 ans, auraient récoltés plusieurs dizaines de milliers d'euros de dons. © Maxppp -

Dieppe, France

On parle d'escroquerie à la charité. Fin octobre 2018, le parquet de Dieppe a ouvert une information judiciaire pour escroquerie et abus de confiance et un couple a été mis en examen. Les parents de Jeanne, 3 ans, auraient utilisé l'état de santé de leur enfant pour obtenir des dons, via les réseaux sociaux notamment. En 2016, ils avaient créé la page Facebook "Tous ensemble pour Jeanne" et, l'an dernier, l'association "Juste pour un sourire".

Sur la page Facebook, on peut voir les photos de la fillette, à l'hôpital souvent, et des devis de médecins belges pour des traitements car l'enfant est suivie en Belgique. Depuis janvier 2016, la maman raconte la maladie, une pathologie rare de l'appareil digestif, et lance plusieurs cagnottes en ligne. Les appels aux dons se font aussi par le biais de manifestations et d'affiches dans les commerces de leur ville, Saint-Pierre-en-Val, près de Dieppe. 

Le train de vie des parents semble s'être amélioré

Mais alors que les versements s'accumulent - il y en aurait pour plusieurs dizaines de milliers d'euros selon la justice -, des donateurs et des voisins s'interrogent, notamment sur le train de vie du couple qui semble s'être nettement amélioré. Alertée, la gendarmerie se met à enquêter et relève plusieurs zones d'ombre. Selon le procureur de la République de Dieppe, Yves Dupas : "Les investigations à ce stade laissent à penser que la petite ne souffre pas de la pathologie grave annoncée." L'argent récolté aurait servi à des dépenses personnelles.

Les parents, eux, démentent totalement ces accusations. Ils ont quitté Saint-Pierre-en-Val il y a quelques mois et continuent de donner des nouvelles de Jeanne sur Facebook. La gendarmerie de Dieppe lance un appel à témoins afin de recenser tous les donateurs et a mis en place un numéro vert le 0 800 97 00 42 jusqu'au 23 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu