Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des passants mis en joue par un homme armé sur les allées Paul-Riquet à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault

Grosse frayeur sur les allées Paul-Riquet à Béziers (Hérault) dans la nuit de jeudi à vendredi : un jeune homme muni d'un pistolet automatique a mis en joue des passants qui ont aussitôt alerté les forces de l'ordre.

Illustration
Illustration © Maxppp - Lionel VADAM

Béziers, France

Ils ne sont pas prêts d'oublier leur mésaventure. Des passants qui se promenaient sur les allées Paul-Riquet à Béziers (Hérault) ont été mis en joue par un homme armé d'un pistolet automatique. Il était un peu plus de 2h du matin dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce jeune Narbonnais, âgé de 19 ans, était assez menaçant. Il avait bu et sortait de discothèque.

Il visait clairement avec cette arme de poing les promeneurs présents à une heure si tardive. Heureusement, son arme automatique en acier était un faux. Une réplique parfaite. Mais les victimes visées n’ont pas vraiment été tranquilles.

Un arme factice mais dangereuse 

Ce pistolet automatique en acier est une réplique parfaite. Il s'agit d'un Airsoft, pour les connaisseurs. Cette arme équipée d’une cartouche à gaz est suffisamment puissante pour faire des blessures d'une extrême gravité, si des parties du corps sensibles comme les yeux ou les dents sont touchées. Certains propriétaires remplacent d’ailleurs les billes en plastiques  par des billes de chasse. Ce qui ne semble pas être le cas ce soir-là.

La police municipale de Béziers, alertée, a aussitôt envoyé une équipe cynophile. Les caméras de vidéosurveillance ont permis de confirmer les faits. Sur les images, l’auteur ne rigole pas vraiment. Le véhicule dans lequel monte le suspect, avec trois autres personnes, est rapidement localisé.

L’arrestation s’est déroulée dans le calme. L’arme était cachée sous le siège passager avant du véhicule. Ce n’est qu’à ce moment-là que les agents découvrent en fait qu'il ne s'agit que d'une réplique. 

Le jeune Narbonnais reconnait les faits. Le suspect  confié à un officier de police judiciaire aurait expliqué que c’était pour s’amuser. Par certains que les victimes visées aient la même interprétation.

Le parquet de Béziers ne confirme pas ces informations. 

Aucune interpellation n'a eu lieu p cette nuit-là précise Raphaël Balland, le procureur de la République. Parquet et commissariat n'ont pas été informés précise le ministère public

Il est strictement interdit de se promener avec une arme de ce type sur la voie publique. Ce jeune a par ailleurs raconté au cours de son interpellation, qu’il ne sortait pas en soirée sans cette arme au cas où il en aurait besoin. Voilà qui n'est pas très rassurant.

Choix de la station

France Bleu