Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Des pêcheurs accusés de dépecer des dauphins en Bretagne pour les manger

L'ONG Sea Sheperd accuse des pêcheurs de dépecer des dauphins. L'ONG publie une vidéo dans laquelle on voit un pêcheur découper un dauphin, et affirme que d'autres mammifères marins ont subi le même sort. L'animal est protégé depuis 1970.

L'ONG sea sheperd publie une vidéo dans laquelle on voit un dauphin se faire dépecer.
L'ONG sea sheperd publie une vidéo dans laquelle on voit un dauphin se faire dépecer. - Capture d'écran Sea sheperd

Les images sont crues. Sur la vidéo tournée il y a "trois ou quatre ans" selon Sea Sheperd France, on voit un marin découper un dauphin, en plaisantant avec les autres hommes à bord : "c'est de la viande rouge... un bon bifteck". L'association de protection des océans affirme avoir récupéré ces images l'année dernière et les diffuse pour dénoncer ce phénomène.

"Un bon bifteck"

Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France explique qu'elle a décidé de diffuser cette vidéo sur les réseaux sociaux après avoir découvert deux dauphins dépecés sur la plage de La Torche (Finistère), il y a quelques jours. 

"Cela arrive, même si ce n'est pas courant" de trouver des cadavres de dauphins découpés pour être consommés, explique Hélène Peltier, biologiste à l'observatoire public Pelagis à l'AFP. Selon elle, trois cas ont été recensés entre novembre et janvier. La biologiste affirme également qu'il arrivait plus fréquemment que les dauphins soient dépecés avant que l'espèce ne soit protégée au début des années 1970. 

Sea Sheperd dénonce les captures accidentelles de dauphins et demande que des caméras soient installées sur les bateaux. 

Des poursuites envisagées

Le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM) condamne "avec la plus grande fermeté le contenu de la vidéo" et demande l'ouverture d'une enquête. Il envisage de se porter partie civile. 

De son coté, le ministère de la Transition écologique qualifie cette vidéo de "particulièrement choquante", dans une réaction à l'AFP, et rappelle que ces actes constituent un délit. La vidéo va être analysée pour tenter de la dater et d'identifier le navire et les pêcheurs présents sur ces images, ce qui permettrait d'engager des poursuites. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu