Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris suspects dans le handball : 40.000 euros d'amende requis contre les frères Karabatic

lundi 28 novembre 2016 à 12:06 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu

L'avocat général a requis des peines d'amende à l'encontre des 16e prévenus jugés par la cour d'appel de Montpellier dans l'affaire des paris suspects dans le handball. Amendes qui s'échelonnent de 10 000 euros avec sursis à 40 000 euros, notamment pour Nikola et Luka Karabatic.

Nikola Karabatic et ses avocats
Nikola Karabatic et ses avocats © Maxppp -

Montpellier, France

À l'issue d'un réquisitoire qui a duré un peu plus d'une heure, l'avocat général a demandé des peines d'amendes à l'encontre des 16 prévenus jugés pour escroquerie ou complicité d'escroquerie par la Cour d'appel de Montpellier.

Bertrand Baboulenne a requis des peines qui s'échelonnent de 10 000 euros avec sursis à 40 000 euros. Les amendes les plus sévères ont notamment été demandées à l'encontre de Nikola et Luka Karabatic, absents lors du réquisitoire.

Fraude collective

Pour l'accusation, il n'y a aucune doute : il y eu "fraude collective". La preuve, selon Bertrand Baboulenne, réside dans les sommes considérables qui ont été engagées (plus de 100 000 euros), dans la simultanéité des paris (presque tous passés à Montpellier, en 20 minutes) et dans le fait que les joueurs ont parié contre leur propre équipe (score à la mi-temps).

"C'est cousu de fil blanc" conclut l'avocat général selon qui Nikola Karabatic ne pouvait pas ne pas être au courant.

Bertrand Baboulenne, avocat général - Maxppp
Bertrand Baboulenne, avocat général © Maxppp -

Caisse noire pour un voyage à Ibiza

"La caisse noire est l'enjeu majeur de ces paris" selon Bertrand Baboulenne. Les joueurs qui, à l'époque, étaient sous contrat avec le Montpellier Handball, avaient constitué une cagnotte pour se payer un voyage de fin de saison à Ibiza.

"C'est le lien entre tous les joueurs, poursuit-il, et ils en ont tous profité."

En première instance, les seize prévenus ont été reconnus coupables par le Tribunal correctionnel de Montpellier. Nikola Karabatic a écopé d'une amende de 10 000 euros, son frère Luka de 15 000 euros.