Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des peines de prison requises contre les militaires mis en cause dans l'avalanche mortelle de Valfréjus

Des peines allant de deux ans d'emprisonnement avec sursis à un an ferme ont été requises vendredi à Lyon contre quatre gradés mis en cause dans l'avalanche qui a causé la mort de six légionnaires à Valfréjus en Savoie en 2016. Les militaires venaient du régiment de Saint-Christol dans le Vaucluse.

Les six légionnaires décédés venaient de Saint-Christol-d'Albion (Vaucluse)
Les six légionnaires décédés venaient de Saint-Christol-d'Albion (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

Des peines allant de deux ans d'emprisonnement avec sursis à un an ferme ont été requises ce vendredi à Lyon contre quatre gradés mis en cause dans l'avalanche qui a causé la mort de six légionnaires à Valfréjus en Savoie en 2016. Les militaires venaient tous du régiment de Saint-Christol dans le Vaucluse.

Pour le ministère public, il ne fait aucun doute que les quatre militaires qui comparaissaient sur le banc des prévenus sont responsables de la mort de leurs hommes. Le procureur, Bernard Reynaud, estime que "les conclusions de l'expertise sont accablantes". 

Un manque de préparation et des risques trop élevés

Les débats qui ont duré un peu moins de deux jours ont mis en avant un manque de préparation de la sortie des 52 légionnaires ce 18 janvier 2016. Ce jour-là, les hommes du 2e régiment étranger de génie (REG) de Saint-Christol dans le Vaucluse participent à une sortie à ski de randonnée dans le cadre d'un stage destiné à leur apprendre les bases du déplacement en montagne. À la mi-journée, une grosse coulée de 400 mètres de large sur 300 mètres de dénivelé emporte 18 soldats. Six d'entre-eux, âgés de 21 à 33 ans, vont en mourir. Sept autres soldats ont été blessés.

Lors de l'audience, le procureur estime que les quatre gradés ne connaissaient pas les lieux, avaient un objectif mal défini et ont surtout sous-estimé le risque avalanche qui était annoncé de trois sur une échelle de cinq selon Météo France. 

Le procureur estime aussi que ces militaires étaient des "novices", certains n'ayant "jamais chaussé de skis".

Certains n'avaient jamais chaussé de ski - Le procureur

En conséquence, le ministère public a requis pour homicides involontaires et blessures involontaires trois ans d'emprisonnement assortis de sursis et 5.000 euros d'amende contre l'un des capitaines, trois ans d'emprisonnement dont deux seulement avec sursis, pour l'autre capitaine, en raison d'une précédente condamnation (pour violences conjugales) et 5.000 euros d'amende. De même, deux ans d'emprisonnement assortis de sursis et 3.000 euros d'amende ont été requis contre les deux adjudants, dont l'un, aujourd'hui adjudant-chef, avait déclenché l'avalanche avec le groupe de tête.   

De leur côté, des avocats de la défense ont réfuté qu'il y ait eu de véritables failles dans l'organisation de la course, évoquant un "tragique accident". 

Le jugement sera rendu le 20 décembre 2019.

Choix de la station

France Bleu