Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Chutes dans la Loire à Nantes : pourquoi la sécurisation du quai Wilson est-elle impossible ?

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Après la chute d'au moins 14 personnes dans la Loire et la disparition du jeune Steve lors de la fête de la musique à Nantes, beaucoup de questions se posent sur la sécurité mise en place sur le quai Wilson.

Les amis de Steve gardent espoir le long du quai Wilson, à Nantes, là où ils l'ont vu pour la dernière fois.
Les amis de Steve gardent espoir le long du quai Wilson, à Nantes, là où ils l'ont vu pour la dernière fois. © Radio France - Julien Penot

Nantes, France

"S'il y avait eu un peu plus de barrières, cela aurait empêché les gens de tomber dans la Loire", regrette Amélie, 21 ans, l’une des amies de Steve. Attroupés au bord du quai, plusieurs proches  font le même constat : la sécurité n’était pas suffisante le soir du vendredi 21 juin dernier. 

"Cela fait trois ans que je fais la fête de la musique, ici sur le quai Wilson, et il n'y a jamais eu de barrière. Il n'y a pas de lumière, n'importe quel accident peut arriver", déclare Morgane, proche du quai. Car contrairement au quai des Antilles, le long du bras de la Madeleine, le quai Wilson est, lui, dépourvu de toute barrière fixe.

"Le problème, c’est qu’avec des garde-corps, vous condamnez l’usage portuaire ", Pascal Freneau, secrétaire général du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire

Au total, sur les 920 mètres de quai, seulement la moitié est équipée de barrières mobiles jusqu’à hauteur de la rue de la Guyane. Le reste n’est pas sécurisé. Et ne risque pas de l’être selon Pascal Freneau, secrétaire général du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire : "Il y a des petits navires marchands qui accostent ici. Le problème, c’est qu’avec des garde-corps, vous condamnez l’usage portuaire". Il arrive que des événements soient organisés sur ce genre de site, mais l’autorisation et le passage d’une commission de sécurité sont demandés aux organisateurs. Chose qui n’a pas été faite pour les festivités du 21 juin dernier sur le quai Wilson.