Faits divers – Justice

Des plaintes contre le compteur Linky déposées ce jeudi à Dijon

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne jeudi 20 avril 2017 à 11:08

Le nouveau compteur électrique Linky
Le nouveau compteur électrique Linky © Maxppp - Marc Ollivier

Des membres du collectif Stop Linky 21 ont déposé ce jeudi deux plaintes pour menaces de mort auprès du procureur de la république du tribunal de grande instance de Dijon. Ils dénoncent des installations à marche forcée.

Le compteur Linky fait l'objet de plaintes en cascade. Une nouvelle démonstration a eu lieu ce jeudi matin à Dijon où comme un peu partout en France, l'installation à marche forcée des compteurs communicants Linky d'Enedis, en vue de ses projets commerciaux ("capteurs big data"), génère de nombreux incidents.

Le collectif Stop Linky 21 au palais de Justice de Dijon - Radio France
Le collectif Stop Linky 21 au palais de Justice de Dijon © Radio France - Faustine Mauérhan

Après le conflit de la rue Vauban le 3 janvier dernier, selon le collectif Stop Linky 21, d'autres habitants ont subi "les abus de pouvoir des installateurs de compteurs" : rue du Tillot, pour harcèlement et dégradation de matériel, cours Fleury, pour violences et menaces, rue de la Sablière et rue Turgot pour pose malgré sommation de refus par huissier, destruction de matériel et prestation forcée (il y aura citation par avocat). Sans parler de tous ceux à qui l'on a changé le compteur sans les avertir, en leur absence et tous ceux qui ont eu des pannes à répétition ou des surfacturations depuis.

Parmi ces plaintes, il y en a deux qui ont été déposées pour menaces de mort par deux membres du collectif qui s'étaient opposés à l'installation de compteurs dans un immeuble du cours Fleury à Dijon le 25 mars dernier.

Une manifestation du collectif Stop Linky 21 à Dijon - Maxppp
Une manifestation du collectif Stop Linky 21 à Dijon © Maxppp - JC TARDIVON

Le collectif citoyen stop Linky 21 a porté deux plaintes auprès du Procureur du Tribunal de grande instance jeudi 20 avril. Il rappelle que les citoyens ont le droit de s'opposer à une prestation commerciale qui ne leur convient pas. Le collectif dénonce le rouleau compresseur au bénéfice d'Enedis, et rappelle que les citoyens (qui ne déménagent pas tous les ans) n'ont aucun avantage financier, technique ou sanitaire à attendre du remplacement de leur compteur actuel.

  - Visactu
© Visactu