Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des policiers agressés à Niort par des jeunes portant un masque de Scream

lundi 2 novembre 2015 à 19:40 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou et France Bleu

Une patrouille est tombée dans un guet-apens samedi soir, quartier du Clou-Bouchet, rue Jospeh Cugnot, à Niort. Vers 23h30, ils sont violemment pris à partie par une dizaine de jeunes portant un masque du film d'horreur Scream. Bilan : pas de blessé mais une voiture endommagée

Les jeunes agresseurs portaient le masque de Scream
Les jeunes agresseurs portaient le masque de Scream © Maxppp

Niort, France

Samedi soir dernier, les policiers de Niort sont appelés pour intervenir sur un différent dans un immeuble, quartier du Clou-Bouchet. Quand la patrouille arrive sur les lieux en voiture, vers 23h30, elle se retrouve face à une dizaine de jeunes. Ils portent donc le masque du tueur de film d'horreur culte Scream. Ils ont notamment des pierres dans les mains. 

La voiture de police est caillassée. Une vitre est cassée et il y a des impacts sur la carrosserie. La patrouille réussit à faire demi-tour, en trombe. La voiture percute quelque chose et l'un des pneus éclate. Les trois policiers arrivent tout de même à quitter les lieux. Ils ne sont pas blessés mais quelle frayeur ! Et là ce n'était pas un film.

Une affaire qui a fait réagir le syndicat Unité SGP Police-Force Ouvrière. Pour l’un de ses représentants, cette histoire illustre clairement le manque de moyens et d'effectifs au commissariat de Niort.