Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des policiers condamnés pour avoir minoré le taux d'alcoolémie d'un collègue à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Cinq policiers marseillais ont été condamnés ce mardi à des peines de six à dix mois de prison avec sursis pour l'établissement d'un faux procès-verbal. Ils avaient minoré le taux d'alcoolémie d'un collègue qui venait de commettre un accident avec délit de fuite.

Police nationale (photo d'illustration)
Police nationale (photo d'illustration) © Radio France - Nathalie De Keyzer

Marseille, France

Le 1er août 2018, trois fonctionnaires de police secours sont intervenus sur un accident de la route à Marseille. Des témoins venaient de poursuivre sur plus de 500 mètres un automobiliste qui avait heurté et endommagé deux véhicules. Une passagère avait été blessée. Le fuyard était en fait un policier de la sûreté départementale. Il roulait avec son véhicule de service. Dans la confusion, son arme de service est même dérobée. Elle a finalement été retrouvée à Arles vingt-quatre heures plus tard. 

Des instructions de leur hiérarchie ?

Au commissariat, son taux d'alcoolémie de 0,98 mg par litre d'air expiré aurait dû conduire à son placement en garde à vue. Cependant l'équipage qui l'interpelle fait état dans son procès-verbal d'un taux de 0,37 mg, en-dessous du taux délictuel. Les trois policiers ont affirmé avoir reçu des instructions de leur hiérarchie : deux officiers de police judiciaire. 

Outre les condamnations de six à dix mois de prison avec sursis, tous doivent comparaître devant une commission de discipline.