Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Actes 16 des gilets jaunes : des policiers visés par des excréments à Marseille

lundi 4 mars 2019 à 8:10 Par Camille Payan, France Bleu Provence et France Bleu

Le syndicat Alliance dénonce des jets d'excréments sur les policiers ce samedi à Marseille lors de la manifestations des gilets jaunes. Les auteurs n'ont pas pu être identifiés.

Gilets Jaunes acte 16 du Vieux-Port, Préfecture et Catalans
Gilets Jaunes acte 16 du Vieux-Port, Préfecture et Catalans © Maxppp - David Rossi

Marseille, France

"Les policiers se sont sentis humiliés", explique Rudy Manna du syndicat policier Alliance 13. Samedi à Marseille mais aussi à Montpellier, lors du nouveau rassemblement des gilets jaunes, les policiers ont reçu des excréments de la part des manifestants.  "Il y a eu un fonctionnaire de la BAC blessé au coude par un projectile rempli d'excréments", a confirmé la préfecture de police. Des sacs "remplis de merde" ont été jetés sur des policiers de la BAC (brigade anti criminalité) et ont explosé. 

"On n'est pas passé loin de la bavure samedi. Quand vous recevez de la merde sur vous, la première réaction n'est pas une réaction de sympathie, vous avez plutôt envie de foncer dans la foule et d'arracher la tête du premier venu." Rudy Manna, responsable du syndicat police Alliance 13

Quelques appels à la confection de tels projectiles surnommés "cacatov" avaient circulé sur les réseaux sociaux avant l'acte 16 du mouvement. Les auteurs n'ont pas été identifiés pour l'instant. 

Au total, un millier de manifestants ont défilé pour le 16e samedi consécutif à Marseille, sans incident majeur, selon la préfecture de police.