Faits divers – Justice

Des projets de caméras de vidéosurveillance dans de petites communes manchoises

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin mardi 31 janvier 2017 à 10:24 Mis à jour le mardi 31 janvier 2017 à 18:26

des communes manchoises de moins de 10 000 habitants réfléchissent à installer de la vidéo-protection.
des communes manchoises de moins de 10 000 habitants réfléchissent à installer de la vidéo-protection. © AFP - Valery Hache

Depuis plusieurs mois des communes manchoises de moins de 10 000 habitants réfléchissent à installer de la vidéo-protection. Après les attaques terroristes de Paris et Nice, les mesures de sécurité ont été renforcées.

Le préfet de la Manche a demandé depuis plusieurs mois à certaines communes de s'équiper pour l'organisation d’événements importants : gendarmes, plots en béton, contrôles...mais aussi caméras ! Caméras qui, si elles sont provisoires, coûtent cher.

Du coup, des maires ont décidé de mener des études pour installer un système de vidéo-protection à l'année sur leur commune. C'est le cas à Saint-Hilaire-du-Harcouët, commune du sud-manche de 6 000 habitants, qui chaque année en novembre organise la foire Saint-Martin. Une foire qui accueille 200 000 personnes sur trois jours. Pour le maire, Gilbert Badiou, il faudrait peut-être aller encore plus loin : "pour la dernière foire Saint-Martin, le préfet nous avait demandé de mettre en place une caméra provisoire et mobile qui a un coût de plus de 20.000 euros alors j'ai proposé plutôt une étude sur la commune pour une caméra pérenne à l'année et du coup sur certains autres secteurs de la commune." Aujourd'hui la commune de Saint-Hilaire en est juste au stade des étude d'emplacement, de coût et de subvention... Le projet devra être ensuite soumis à l'approbation du conseil municipal.

Six caméras à Villedieu-les-Poëles

C'est ce mardi soir que le cabinet d'étude en charge du projet des caméras doit rendre sa copie et que tout sera validé par le conseil municipal de Villedieu-les-Poëles, une commune de 3 000 habitants. Après plusieurs vols par effraction sur le parking de la gare, les élus ont décidé de dire oui à l'installation de trois caméras sur ce parking et trois autres en centre-ville. Un cabinet d'étude a planché sur le sujet parce qu'en se rendant sur d'autres communes, où existent déjà des caméras, certains se sont rendus compte que toute les images n'étaient pas exploitables. Des systèmes laissant à désirer. Il se dit qu'une bonne caméra c'est entre 7500 et 11 000 euros.