Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des renforts bienvenus au tribunal de grande instance de Limoges

mardi 5 septembre 2017 à 9:24 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

De nouveaux magistrats, greffiers et agent administratif ont été installés au TGI de Limoges, et ça fait du bien, car les effectifs manquaient, reconnaît le président du tribunal, Benoît Giraud, qui était l'invité de France Bleu Limousin, ce mardi.

De nouveaux magistrats qui vont permettre de réduire les délais de traitement des affaires.
De nouveaux magistrats qui vont permettre de réduire les délais de traitement des affaires. © Maxppp - Bertrand Béchard (illustration)

Limoges, France

Du sang neuf pour le tribunal de grande instance de Limoges ! 4 magistrats, 3 greffiers et 1 agent administratif ont été officiellement installés ce lundi. Pour le président du TGI, Benoît Giraud, ces arrivées sont un vrai soulagement. Il l'expliquait à 8h15 sur France Bleu Limousin, en répondant à Nathalie Col.

Ces petits nouveaux étaient très attendus !

Oui, on avait besoin de renforts, d'autant que certains magistrats sont partis durant l'été.Nous avions 3 postes vacants parmi les magistrats du siège (ceux qui jugent et instruisent), 1 poste au parquet (procureurs), 2 ou 3 postes au greffe (enregistrement des procédures). Nous n'avons plus maintenant qu'un poste vacant au siège, toujours 1 au parquet et encore 1 ou 2 au greffe.

Depuis quand le tribunal n'a pas fonctionné à plein ?

Je n'ai pas souvenir d'une période où le TGI ait fonctionné à effectif plein depuis que je suis là ! Nous ne sommes pas tout à fait au complet mais nous pouvons travailler à peu près normalement. Et nous nous attachons à tenir les délais en permanence.

Benoit Giraud, président du TGI de Limoges - Maxppp
Benoit Giraud, président du TGI de Limoges © Maxppp - Stéphane Lartigue

On sait que le territoire n'est pas forcément très attractif, qu'il faut souvent passer par des promotions pour attirer des magistrats ici. Cela a été le cas encore cette fois ?

Oui, c'est une des raisons. On peut changer de fonction pour prendre un avancement. Tous les magistrats qui arrivent aujourd'hui ont de l'expérience et sont venus par choix pour vivre à Limoges. Il y a aussi des magistrats honoraires, à la retraite, qui viennent donner un coup de main, comme des réservistes, pour siéger aux côtés des magistrats en poste.

Qu'en est-il des soucis rencontrés au bureau d'aide juridictionnelle ? Les délais avaient atteint 9 mois, l'ancienne bâtonnière avait dénoncé une justice à deux vitesse, les pauvres étant obligés d'attendre...

Nous avons de grandes difficultés durant les derniers mois dans ce service, où l'on décide si les justiciables peuvent bénéficier de l'aide de l'état face aux frais de procédures. Là, nous avons de nouveaux fonctionnaires pour essayer de réduire le temps d'examen des demandes. On a largement réduit les délais.